Accéder au contenu principal

Ban Ki-moon se félicite de la libération de Sidi Ould Abdallahi

En résidence surveillée depuis 137 jours à la suite d'un coup d'État militaire, le président déchu Sidi Ould Cheikh Abdallahi a été relâché dimanche. Une libération dont se félicite le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon.

PUBLICITÉ

AFP - Le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon s'est félicité dimanche soir de la remise en liberté du président mauritanien déchu Sidi Ould Cheikh Abdallahi, renversé le 6 août 2008 et qui était en résidence surveillée depuis 136 jours.

M. Ban "se félicite également de la levée des autres restrictions pesant sur lui depuis qu'il a été renversé par un coup d'Etat" mené par un groupe de hauts officiers qu'il venait de destituer, déclare un porte-parole non identifié du secrétaire général de l'ONU dans un communiqué.

Le président déchu était officiellement "en résidence surveillée" depuis 136 jours, d'abord dans une villa à Nouakchott, puis à son domicile de son village natal de Lemden (250 km de la capitale).

Quatre véhicules militaires sont venus le prendre à Lemden et l'ont ramené dimanche aux premières heures à son domicile privé de Nouakchott, a annoncé anonymement une source sécuritaire à l'AFP.

"Il est désormais libre de ses mouvements", a ajouté cette source.

Immédiatement après son arrivée dans la capitale, le président a néanmoins regagné par ses propres moyens Lemden, ses proches et ses sympathisants dénonçant les conditions de ce transfèrement "contre son gré" à Nouakchott.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.