Accéder au contenu principal
JUSTICE

Le chef présumé des saboteurs SNCF reste incarcéré

1 min

La cour d'appel de Paris s'est prononcée pour le maintien en détention de Julien Coupat, incarcéré depuis la mi-novembre dans l'enquête sur des dégradations contre des lignes SNCF.

Publicité

AFP - La chambre de l'instruction de la cour d'appel de Paris s'est prononcée mardi pour le maintien en détention de Julien Coupat, incarcéré depuis la mi-novembre dans l'enquête sur des dégradations contre des lignes SNCF, a annoncé son avocate Me Irène Terrel.

La présidente Brigitte Bliecq a maintenu dans son arrêt les effets du référé-détention pris vendredi par le parquet de Paris pour bloquer la remise en liberté de Julien Coupat estimant que la mise en oeuvre de cette procédure d'urgence pouvait se justifier dans ce dossier.

Cette remise en liberté avait été ordonnée par un juge des libertés et de la détention (JLD) à la suite d'une demande déposée par l'avocate du mis en examen, Me Irène Terrel, à l'issue d'un interrogatoire devant le juge d'instruction chargé de l'enquête le 12 décembre.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.