IRAK

Le Parlement vote le maintien des troupes non américaines

Le Parlement irakien a approuvé un texte permettant aux contingents non américains de prolonger leur mandat dans le pays après le 31 décembre. Le vote de ce texte a été permis par la démission du président de l'Assemblée.

Publicité

REUTERS - Le parlement irakien a approuvé mardi un texte permettant aux contingents de Grande-Bretagne et de plusieurs autres pays de rester dans le pays après le 31 décembre et l'expiration du mandat de l'ONU qui régit actuellement leur présence, a annoncé un responsable.


"Ce projet a reçu une majorité des votes. Nous autorisons le gouvernement à prendre toutes les mesures nécessaires au sujet des forces étrangères non-américaines", a déclaré le vice-président de l'assemblée, Khalid al Attiya. La mesure permettra le maintien des contingents étrangers jusqu'à la fin du mois de juillet 2009.


Outre les soldats britanniques, sont concernés ceux d'Australie, du Salvador, de Roumanie, d'Estonie ainsi que ceux  sous drapeau de l'Otan.


Le vote de ce texte a été permis par la démission du président de l'assemblée Mahmoud al Machhadani, que les députés chiites et kurdes appelaient à quitter ses fonctions.


Ses opposants reprochaient à cet ancien médecin sunnite d'avoir insulté des députés en séance la semaine dernière. On ignore encore qui le remplacera.


Les disputes liées à cette affaire avaient retardé le vote du texte sur les contingents étrangers. Ce document n'a qu'une valeur technique, et doit laisser le temps au gouvernement irakien de signer un traité officiel sur la présence des militaires étrangers, sur le modèle du pacte de sécurité conclu avec les Etats-Unis.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine