CINÉMA

Woody Allen espère pouvoir tourner prochainement à Paris

Le réalisateur américain Woody Allen a déclaré qu'il avait bon espoir de pouvoir tourner son prochain film à Paris dès l'été 2009, alors qu'il y avait dû y renoncer il y a quelques années, notamment pour des raisons fiscales.

Publicité

AFP - Le réalisateur Woody Allen a affirmé mardi avoir bon espoir de pouvoir tourner son prochain film, une comédie, à Paris dès l'été 2009, après avoir dû renoncer à le faire il y a quelques années pour des raisons financières.

"Ce serait une comédie très colorée, charmante et surréaliste. Enfin, si je réussis. Sinon, ce sera juste ennuyeux", a-t-il déclaré à quelques journalistes, à l'issue d'une rencontre avec la ministre de la Culture et de la communication, Christine Albanel.

"J'ai un scénario tout près pour Paris, je voulais le faire il y a quelques années mais quand nous avons commencé à mettre le film en place, c'est devenu un projet si coûteux que je n'ai pas pu le faire", a déclaré Woody Allen.

"Maintenant il y a une nouvelle incitation fiscale à Paris, alors nous revenons et nous essayons de voir s'il est possible de refaire" ce film.

Le réalisateur new-yorkais faisait référence à un amendement voté la semaine dernière par l'Assemblée nationale, destiné à rendre Paris plus attrayant pour les productions cinématographiques étrangères grâce à un système de crédit d'impôt international autorisant un abattement fiscal plafonné à 4 millions d'euros.

Mais Woody Allen a également souligné que beaucoup dépendrait des facilités de filmer dans la ville qui pourraient lui être accordées.

"On va vraiment se mobiliser pour que le tournage puisse avoir lieu, chacun sait que les villes dans les films de Woody Allen sont des personnages à part entière et ce sera une grande chance pour Paris d'être un personnage de son prochain film", a commenté Mme Albanel.

Woody Allen a indiqué qu'il allait essayer de tourner à Paris dès l'été prochain, sinon à l'été 2010. Il vient de réaliser à New York son dernier film, "Whatever works" ("Tout ce qui peut marcher"), "une comédie avec un comédien américain de télévision très drôle, Larry David, à propos d'un homme extrêmement névrosé, misanthrope, et de ses relations avec une jeune femme incarnée par Evan Rachel Wood", a expliqué le cinéaste.

Woody Allen, qui vient de tourner à Barcelone ("Vicky Cristina Barcelona") après Londres ("Match point", "Scoop", "Le rêve de Cassandre"), a rappelé qu'il tournait des films à budgets relativement petits, autour de 15 millions de dollars, avec des stars qui acceptent une rémunération réduite. "Nos acteurs travaillent pour le minimum syndical, peu importe leur importance, ils touchent la même chose, parce que nous n'avons pas d'argent", a-t-il indiqué.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine