VENDÉE GLOBE

Michel Desjoyeaux maintient ses poursuivants à distance

Mercredi à 5h00 (GMT+1), l'avance de Michel Desjoyaux (Foncia) sur Roland Jourdain (Veolia) était quasiment la même que le jour précédent. Au large de la Nouvelle-Zélande, les glaces dérivantes obligent les skippers à changer de routage.

Publicité

AFP - Michel Desjoyeaux (Foncia) était toujours en tête du Vendée Globe, la course autour du monde en monocoque à la voile en solitaire sans escale et sans assistance,  mercredi à 5h00 (04h00 GMT), alors que les organisateurs ont déplacé mardi soir la porte de sécurité no 9.

Il s'agit de la porte ouest Pacifique ouest. Elle était positionnée par 50° 30' sud et en longitude entre 151°00' ouest et 141°00' ouest. Elle a donc été repositionnée en latitude à 45°30 Sud et en longitude entre 145°00 ouest et 136°00 Ouest. Toujours en raison du risque lié aux glaces dérivantes icebergs pour les plus grosses et growlers pour les plus petites, celles qui sont les plus dangereuses car elles se voient le moins.

Cette porte est située après la porte 8 (Nouvelle-Zélande) que s'apprêtent à franchir actuellement les concurrents, elle aussi replacée plus nord depuis jeudi dernier.

Pour en revenir à la course, Desjoyeaux accentue sa pression, Roland Jourdain (Veolia Environnement) semble avoir un petit coup de mou. Il avance 2 noeuds moins vite en vitesse instantannée à 15,3 contre 17,1 pour Desjoyeaux.

Le déplacement de la porte de sécurité oblige les concurrents a revoir une nouvelle fois leurs routages. Rappelons que ce sont les marins qui font le routage à partir des éléments météos communs remis par l'organisation.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine