GRÈCE

Série de petits attentats incendiaires à Athènes

Un établissement public, des succursales automobiles et une banque ont été la cible d'une série d'attentats à l'engin incendiaire de faible puissance. Ces attaques n'ont pas été revendiquées et n'ont pas fait de blessés.

Publicité

AFP - Une série de petits attentats à l'engin incendiaire ont eu lieu dans la nuit de mercredi à jeudi à Athènes visant des succursales d'automobiles, une banque et un établissement public, a-t-on appris de source policière.

Ces attentats ont provoqué des dégâts matériels et n'ont pas été revendiqués jusqu'ici.

Une première explosion de cartouches de gaz a eu lieu mercredi soir à 00H30 locales (22H30 GMT) contre une banque à Palio Faliro, banlieue sud de la capitale, provoquant des dégâts à sa façade.

Deux heures après, des cartouches de gaz ont visé les succursales de Citroën et d'Opel dans les quartiers de Galatsi, dans l'ouest de la capitale, et de Kallithéa, dans le sud. Au total, sept véhicules ont été endommagées.

Dans le même temps, la façade d'un établissement abritant des services du ministère de l'Agriculture, près du centre d'Athènes, a subi des dégâts après l'explosion des cartouches de gaz.

Ce genre d'attentats, fréquents en Grèce depuis plusieurs années, se sont multipliés au cours des trois dernières semaines, après la mort d'un adolescent tué par la balle d'un policier à Athènes, le 6 décembre.

Une série de manifestations et de violences urbaines ont suivi cet incident, au cours desquelles de nombreux affrontements entre les forces anti-émeutes et  des groupes de jeunes ont eu lieu.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine