ÉGYPTE

Six ans de prison pour l'enseignant qui avait frappé à mort un enfant

Le professeur de mathématiques égyptien, qui avait battu à mort l'un de ses élèves âgé de 11 ans en octobre dernier, a été condamné à six ans de prison. L'enseignant a été reconnu coupable d'homicide involontaire.

Publicité

AFP - Un enseignant égyptien a été condamné jeudi à six ans de prison pour avoir battu à mort un élève de 11 ans qui n'avait pas fait ses devoirs, a-t-on appris de source judiciaire.

"Haitham Nabil Abdel Hamide, professeur de mathématiques, a été condamné à six ans de prison ferme pour homicide involontaire", a indiqué cette source sous couvert d'anonymat.

Amr Badr, un élève de primaire d'Alexandrie, dans le nord de l'Egypte, est décédé après avoir été frappé, en octobre, par son professeur qui lui reprochait de ne pas faire ses devoirs.

Ce professeur avait été accusé d'homicide sur la foi de témoignages de ses élèves, qui ont dit l'avoir vu donner un coup de pied dans le ventre de l'enfant.

Celui-ci s'était évanoui puis était mort à l'hôpital des suites de ses blessures. Le professeur avait démenti avoir frappé son élève.

Un médecin légiste a témoigné devant la cour que l'enfant avait eu quatre côtes cassées, selon le quotidien indépendant Al-Masri al-Youm.

L'avocat de l'enseignant a déclaré que "battre un enfant n'était pas interdit dans les écoles" et que son client n'avait enfreint aucune loi.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine