AFFAIRE MADOFF

La Fondation Elie Wiesel ruinée par l'escroquerie

La Fondation Elie Wiesel, vouée à l'entretien de la mémoire de l'Holocauste, a annoncé avoir perdu la quasi-totalité de ses avoirs dans l'escroquerie Madoff. L'organisation a toutefois assuré vouloir poursuivre sa mission.

Publicité

AFP - La Fondation Elie Wiesel pour l'humanité a annoncé mercredi avoir perdu "la quasi totalité de ses avoirs", qui avaient été donnés en gestion à la société de Bernard Madoff.

"Nous vous écrivons pour vous informer que la Fondation Elie Wiesel pour l'humanité avait 15,2 millions de dollars en gestion dans la société d'investissement de Bernard Madoff. Cela représente la quasi-totalité des avoirs de la Fondation", a précisé sur son site internet l'organisation de lutte contre l'antisémitisme.

"Nous sommes profondément attristés et désolés d'être, comme de nombreux autres, les victimes de ce qui pourrait être la plus grande escroquerie aux placements de l'histoire", ajoute l'organisation créée en 1986 par le prix Nobel de la Paix et sa femme Marion.

Elle assure cependant que cela ne la "dissuade pas de poursuivre sa mission pour combattre l'indifférence, l'intolérance et l'injustice dans le monde". Exprimant d'avance sa "profonde gratitude" pour tout soutien à venir, elle assure qu'elle demeure "engagée à poursuivre l'oeuvre de son fondateur".

La Fondation Elie Wiesel, vouée à l'entretien de la mémoire de l'Holocauste, mène des programmes de sensibilisation à l'antisémitisme auprès des jeunes, en organisant concours et conférences internationales.

Des dizaines d'associations caritatives juives créées par de riches mécènes ont été emportées par la vague Madoff, ancien président du conseil d'administration du Nasdaq, l'une des Bourses de New York, accusé d'une escroquerie pyramidale portant sur 50 milliards de dollars.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine