UKRAINE

Journée de deuil national après l'explosion d'un immeuble

Le président Viktor Iouchtchenko a décrété ce vendredi journée de deuil national. Une explosion mercredi soir dans un immeuble de quatre étages a fait au moins 27 morts en Crimée, au sud de l'Ukraine.

Publicité

AFP - Au moins 27 personnes ont été tuées à la suite d'une forte explosion qui a partiellement détruit mercredi un immeuble de quatre étages en Crimée, dans le sud de l'Ukraine, selon un nouveau bilan annoncé vendredi par le ministère des Situations d'urgence.

Vingt-sept corps ont été retrouvés dont ceux de trois enfants, a déclaré à l'AFP le porte-parole du ministère, Igor Krol. Un précédent bilan faisait état de 26 morts.

Il y a des familles entières parmi les tués, dont une de cinq personnes, selon le chef de l'antenne régionale du ministère, Olexandre Maziline, cité par l'agence Interfax.

Vingt et une personnes ont été sauvées, mais cinq d'entre elles ont été hospitalisées, dont une dans un état grave, a souligné M. Krol.

Les secouristes dégagent les débris au niveau des sous-sols et la probabilité de découvrir de nouveaux corps ou d'éventuels survivants n'est pas très élevée, a souligné M. Maziline.

Le nombre exact des personne se trouvant dans l'immeuble au moment de l'explosion n'est toujours pas connu.

L'explosion s'est produite mercredi soir dans un immeuble d'habitations de la ville d'Evpatoria, une station balnéaire au bord de la mer Noire, dans l'ouest de la péninsule de Crimée, à un peu plus de 600 km de Kiev. Elle a complètement détruit deux sections du bâtiment.

Le président ukrainien, Viktor Iouchtchenko, a décrété vendredi journée de deuil national. Les drapeaux nationaux ont été mis en berne sur les bâtiments officiels à travers le pays et télévisions et radios ont annulé des programmes de divertissements.

Les autorités estiment que l'incident est dû à l'explosion de ballons remplis d'oxyygène ou d'acétylène.

"Selon des informations préliminaires, il y avait dans le sous-sol de l'immeuble accidenté un atelier où on utilisait des matières explosives sans autorisation", a déclaré jeudi le Premier ministre, Ioulia Timochenko.

Des juges d'instruction du Parquet ont sorti un ballon du sous-sol et l'ont emporté, en interdisant aux caméras de le filmer, a rapporté la télévision ukrainienne 1+1 citée par Interfax.
  

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine