CHINE - MÉLAMINE

Le patron de Sanlu risquerait la peine de mort

L'avocat de Tian Wenhua, le patron de la société Sanlu, pourrait être condamné à mort, a estimé son avocat alors que son procès commence la semaine prochaine. L'entreprise, en faillite, est au cœur du scandale chinois du lait contaminé.

Publicité

AFP - Le procès de l'ancien patron de Sanlu, le producteur de lait au coeur du scandale du lait trafiqué à la mélamine, s'ouvrira la semaine prochaine en Chine, avec pour issue possible une condamnation à mort de l'accusé, selon un avocat.

Le procès de Tian Wenhua "commencera le 31 décembre devant le tribunal intermédiaire de Shijiazhuang", la ville du Hebei (nord) où était basé le groupe, a indiqué à l'AFP un porte-parole judiciaire local.

Selon la loi chinoise, une personne peut être condamnée à mort si elle a sciemment produit ou vendu de la nourriture contenant des produits non-alimentaires toxiques, ayant entraîné des problèmes de santé pour les consommateurs.

Sanlu, troisième producteur de lait chinois et fabricant d'un lait maternisé bon marché et très populaire, a été au coeur du scandale du lait contenant la mélamine, substance chimique impropre à la consommation, qui a rendu malades près de 300.000 enfants et probablement fait six morts, selon les autorités.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine