CRISE ÉCONOMIQUE

Le Royaume-Uni pourrait connaître sa pire récession depuis 1946

Selon les prévisions de l'institut de conjoncture britannique CEBR, le Royaume-Uni devrait voir son économie se contracter de 2,9 % en 2009. Le PIB britannique a enregistré un recul de 0,5 % au troisième trimestre 2008.

Publicité

AFP - L'économie britannique se contractera de 2,9% l'an prochain, connaissant ainsi sa pire récession depuis 1946, a prédit vendredi le Center for economics and business research (CEBR).

Les exportations vont certes profiter de la chute de la livre mais cela ne sera pas suffisant pour compenser la baisse de la demande internationale. La consommation intérieure va poursuivre son recul, en particulier en raison d'une hausse du chômage. Mais ce seront les investissements des entreprises qui vont le plus souffrir, avec un recul de 15% en 2009, les sociétés ayant de plus en plus de difficulté à emprunter, a prédit l'institut indépendant.

Selon les statistiques nationales, le PIB du Royaume-Uni a stagné au deuxième trimestre, et a reculé de 0,5% au troisième trimestre, diminuant pour la première fois depuis 16 ans.

Le gouvernement, qui a annoncé le mois dernier un plan de relance de 20 milliards de livres (21 milliards d'euros) pour faire repartir la consommation et l'investissement, table pour 2009 sur une contraction du PIB allant de 0,75 à 1,25%. Plusieurs experts prédisent cependant une contraction du PIB pouvant aller jusqu'à 2,5%.

"Les choses pourraient être encore pires", a estimé l'économiste du CEBR, Ben Read. "Malgré les déclarations publiques du gouvernement selon lesquelles les banques devraient prêter davantage, il est évident que l'inquiétude majeure de beaucoup de nos banques est d'améliorer leurs comptes et, pour celles qui ont été recapitalisées par le gouvernement, de rembourser le ministère des Finances", a-t-il ajouté dans une interview au Daily Telegraph.

"Une contraction de 5 à 10% pourrait avoir lieu, faisant reculer de cinq ans l'économie britannique", a-t-il averti.
  

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine