Accéder au contenu principal

Chanel met à la porte 200 intérimaires et CDD

Le groupe de luxe Chanel va mettre fin à tous les contrats en CDD et en intérim à partir du 31 décembre, fait savoir la CGT. Le site de Verneuil-en-Halatte, dans l'Oise, serait particulièrement touché.

Publicité

AFP - Le groupe de luxe Chanel va mettre fin à tous ses contrats CDD et intérimaires à partir du 31 décembre, soit environ 200 personnes concernées, dont 16 dans le magasin historique de la rue Cambon, a indiqué samedi la CGT, confirmant une information de la chaîne LCI.

La direction du groupe n'était pas joignable samedi pour commenter cette information.

Selon Manuel Blanco, secrétaire fédéral des industries chimiques CGT, "200 suppressions de postes de CDD et intérimaires ont été annoncées au sein du groupe mi-décembre pendant un Comité central d'entreprise, ce qui représente environ 10% des effectifs de production".

Le syndicaliste s'est déclaré inquiet "même si la direction a assuré qu'il n'y avait pas de crainte à avoir pour les salariés +organiques+".

Le secteur "parfums, cosmétiques et accessoires, c'est à dire les cuirs, situé sur le site de Verneuil-en-Halatte (Oise)" serait particulièrement concerné. "Il reste 300 personnes sur ce site qui a déjà connu deux plans sociaux en dix ans", a précisé le responsable syndical.

Ces suppressions de postes sont dues à une forte baisse d'activité chez Chanel, dont le taux de croissance serait "de 0 cette année", selon la CGT.

"Nous avons des inquiétudes quant aux projets futurs suite à cette décision:  Chanel avait un projet de construire un grand labo de recherche à Pantin (Seine-Saint-Denis), que va-t-il devenir ? Et quid des investissements sur les sites de production ?", s'est interrogé M. Blanco.

Chanel avait déjà annoncé il y a huit jours mettre fin à son "Mobile Art Tour", tournée mondiale d'une galerie d'art mobile, préférant, "dans le contexte actuel" de crise, renoncer à cette "opération d'image" pour "se recentrer" sur des "investissements stratégiques".

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.