TERRITOIRES PALESTINIENS

Le Hamas riposte, Israël prêt à intensifier ses attaques

Des roquettes ont été tirées de la bande de Gaza contre Israël en représailles aux opérations aériennes israéliennes contre ce territoire contrôlé par le Hamas. Pour l'armée israélienne, "ce n'est que le début d'une opération".

Publicité

Un civil israélien a été tué samedi dans la ville de Netivot, dans le sud du pays, par un tir de roquette palestinienne depuis la bande de Gaza, a indiqué la radio militaire israélienne.

 

Des dizaines de roquettes ont été tirées samedi de la bande de Gaza contre Israël en représailles aux opérations israéliennes contre ce territoire contrôlé par le Hamas, a affirmé la radio du mouvement islamiste.

 

Dans un communiqué, le Hamas a pour sa part revendiqué le tir de quatre de ces engins contre le sud d'Israël.

 

Deux autres roquettes sont tombées sur la ville d'Ashkelon sans faire de victimes, a indiqué la police israélienne.

 

Le mouvement islamiste Hamas a appelé samedi ses troupes à "venger par la force" les raids israéliens contre la bande de Gaza sous son contrôle, qui ont fait plus de 140 morts.

 

"Nous appelons toutes nos troupes à venger par la force les opérations de l'ennemi" israélien, a lancé un porte-parole du Hamas dans un message diffusé par sa radio.

 

L’opération israélienne “ne fait que commencer”

 

Le président palestinien Mahmoud Abbas a annoncé samedi avoir entamé des "contacts urgents" avec de nombreux pays pour faire cesser les attaques israéliennes qui ont fait des dizaines de morts à Gaza.

 

"Nous avons entamé des contacts urgents avec plusieurs pays arabes et autres pour faire cesser l'agression lâche et les massacres dans la bande de Gaza", a affirmé M. Abbas dans une déclaration par téléphone à l'AFP depuis l'Arabie saoudite où il effectue une visite.

 

L'opération lancée samedi contre le mouvement islamiste Hamas dans la bande de Gaza par l'armée de l'air israélienne "ne fait que commencer", a affirmé le porte-parole militaire Avi Benyahou à la radio militaire.

 

"Ce n'est que le début d'une opération lancée après une décision du cabinet. Cela peut prendre du temps. Nous n'avons pas fixé de délai et nous agissons en fonction de la situation sur le terrain", a affirmé le porte-parole.

 

Interrogé sur l'éventualité d'une opération terrestre, le porte-parole a répondu: "Tsahal (l'armée israélienne) dispose d'un large éventail de moyens auxquels elle aura recours si nécessaire".

 

Il a précisé que "l'aviation israélienne a visé samedi des camps d'entraînement militaire, des bureaux gouvernementaux, des arsenaux, et des centres de commandement relevant tous du Hamas terroriste".

 

Selon lui, "le secret sur cette opération a été soigneusement maintenu et la surprise a été totale (...) La plupart des victimes sont des personnes en uniformes du Hamas".

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine