OUGANDA

La LRA accusée du massacre de 45 personnes en RD Congo

Selon l'Ouganda, des membres de l'Armée de résistance du Seigneur (LRA), dirigée par Joseph Kony, ont tué, vendredi, 45 personnes qui avaient trouvé refuge dans une église du nord-est de la République démocratique du Congo.

Publicité

AFP - L'armée ougandaise a accusé dimanche la rébellion de l'Armée de résistance du Seigneur (LRA) d'avoir massacré notamment à la machette vendredi 45 personnes réfugiées dans une église dans le nord-est de la République démocratique du Congo (RDC).

"Nous avons été informés que les rebelles (de la LRA) ont tué 45 personnes (...) Ils ont utilisé des machettes et des gourdins", a déclaré à l'AFP le capitaine Chris Magezi, porte-parole de l'opération conjointe en cours des armées d'Ouganda, de RDC et du Sud-Soudan contre la LRA dans l'est de la RDC.

Le massacre a eu lieu dans une église catholique située à environ 10 km au sud-est de la localité de Doruma, dans le district du Haut Uele, à l'extrême nord-est de la RDC, selon la même source.

Cette localité est située à environ 40 km de la frontière avec le Soudan et environ 80 km de la Centrafrique.

L'armée ougandaise avait déjà accusé la LRA d'avoir tué mercredi et jeudi au moins 35 civils dans des localités de RDC et du Sud-Soudan. La LRA avait démenti ces informations.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine