SOMALIE

Le président a annoncé sa démission devant le Parlement

Faute d'avoir réussi à ramener la stabilité et la démocratie dans son pays, le président somalien Abdullahi Yusuf Ahmed a annoncé sa démission devant le Parlement de transition qui a désormais 30 jours pour lui trouver un remplaçant.

Publicité

AFP - Le président de transition somalien, Abdullahi Yusuf Ahmed, a annoncé lundi sa démission devant le Parlement de transition à Baïdoa (centre de la Somalie) au terme d'une crise politique majeure, a constaté un correspondant de l'AFP.

"J'avais promis de rendre le pouvoir si je ne pouvais pas ramener la paix, la stabilité ainsi que la démocratie en Somalie", a déclaré M. Yusuf dans un discours devant les parlementaires réunis à Baïdoa, siège du Parlement de transition somalien, à 250 km au nord-ouest de la capitale Mogadiscio.

"J'ai décidé de vous rendre le pouvoir. J'ai signé la lettre de démission, et j'ai donné le pouvoir au président du Parlement", qui assure à compter de ce lundi la fonction de président de Somalie, a ajouté M. Yusuf.

Le Parlement a désormais 30 jours pour élire un nouveau président.

La démission du président arrive au terme d'une grave crise politique entre le président et une partie de son gouvernement et du Parlement du transition.

M. Yusuf avait annoncé le 16 décembre avoir désigné un nouveau Premier ministre, Mohamoud Mohamed Gouled, pour remplacer Nur Hassan Hussein, pourtant confirmé dans ses fonctions la veille par un vote de confiance massif des parlementaires somaliens.

Le limogeage de M. Hussein avait été condamné par la communauté internationale et jugé illégal par le Parlement.

Le 24 décembre, M. Gouled avait lui aussi annoncé sa démission.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine