Accéder au contenu principal
ITALIE - AVIATION

Alitalia ne change pas de nom et se donne un calendrier

2 min

Les repreneurs de la compagnie aérienne italienne Alitalia ont précisé que les vols reprendront le 13 janvier et que l'ensemble issu de la fusion avec Air One conservera le nom d'Alitalia.

Publicité

AFP - La nouvelle Alitalia, issue du rachat de la compagnie aérienne par une alliance de grands patrons italiens et de sa fusion avec Air One, qui doit décoller le 13 janvier, conserve le nom d'Alitalia, ont indiqué mardi les repreneurs de la compagnie.

Réunis en assemblée générale à Milan (nord), les repreneurs d'Alitalia ont décidé de conserver le nom historique de la compagnie.

Ils ont dû par conséquent changer le nom de leur société, dénommée Compagnie aérienne italienne (Cai), à travers laquelle ils ont racheté la compagnie, en Alitalia.

"Nous avons changé le nom et la raison sociale", la société "s'appellera simplement Alitalia", a déclaré le vice-président de la Cai, Salvatore Mancuso, cité par l'agence Ansa à l'issue de l'assemblée.

Après des mois de négociations tendues avec les syndicats, le plan de reprise entraînant 3.250 suppressions d'emplois, la Cai a racheté mi-décembre les activités de transport de passagers d'Alitalia pour 1,052 milliard d'euros, et va les fusionner avec Air One, le deuxième transporteur aérien de la Péninsule.

La nouvelle compagnie démarrera le 13 janvier, a encore indiqué M. Mancuso.

Disposant d'un réseau allégé par rapport à l'ancienne Alitalia, la nouvelle compagnie desservira 70 destinations, dont 23 nationales, 34 internationales et 13 intercontinentales, avec 670 vols quotidiens prévus, contre 1.050 en janvier pour l'ancienne Alitalia.

Les repreneurs d'Alitalia doivent encore annoncer très prochainement une alliance avec un partenaire étranger qui devrait prendre une part de 20 à 25% dans la nouvelle compagnie.

La compagnie franco-néerlandaise Air France-KLM, l'allemande Lufthansa et la britannique British Airways discutent avec les repreneurs, mais la presse présente un accord avec Air France-KLM comme acquis.

"Nous travaillons, la conclusion est proche", a assuré M. Mancuso.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.