GUINÉE

La junte nomme un banquier au poste de Premier ministre

La junte ayant pris le pouvoir en Guinée au lendemain de la mort du président Lansana Conté a désigné un banquier, Kabine Komara, au poste de Premier ministre. Komara dirigeait la Banque africaine d'import-export, installée au Caire.

Publicité

Reuters - Le banquier Kabine Komara a été nommé mardi Premier ministre par la junte militaire au pouvoir en Guinée depuis une semaine.

Le Conseil national pour la démocratie et le développement (CNDD), qui s'est emparé du pouvoir après le décès du président Lansana Conté le 23 décembre, a annoncé sa nomination dans un
communiqué diffusé à la radio.

"Kabine Komara, ancien dirigeant de l'Eximbank, a été nommé Premier ministre," indique le communiqué en référence à la Banque africaine d'import-export, basée au Caire.

Kabine Komara est rentré mardi en Guinée et s'est immédiatement rendu au camp militaire d'Alpha Yaya Diallo, près de Conakry, qui sert de base au capitaine Moussa Dadis Camara, le chef de la junte.

"Kabine Komara est un homme compétent qui a l'expérience de l'administration et qui connaît le pays. La junte l'a choisi pour assurer la transition", s'est réjoui Sekou Konate, secrétaire général de l'ancien parti au pouvoir, le Parti de l'unité et du progrès.

Le CNDD a promis la tenue d'élections en 2010 et s'est engagé à combattre la corruption tout en améliorant le niveau de vie des Guinéens.


LA MAURITANIE SOUTIENT LA JUNTE

Parallèlement, le capitaine Camara a poursuivi mardi son offensive diplomatique pour rassurer la communauté internationale sur ses intentions et faire reconnaître son régime.

"Vous devez nous aider à mettre en place des principes démocratiques de façon durable", a-t-il déclaré après avoir rencontré des ambassadeurs de pays étrangers.

Après le Sénégal, la Mauritanie, où un coup d'Etat a renversé en août le premier gouvernement démocratiquement élu, a annoncé qu'elle soutenait la junte. Son ambassadeur a réclamé davantage de compréhension pour les régimes guinéen et mauritanien.

Lundi, l'Union africaine (UA) avait suspendu l'appartenance de la Guinée à l'organisation continentale "jusqu'au retour à un ordre constitutionnel dans le pays". Le coup d'Etat militaire a été condamné par les Etats-Unis et par l'Union européenne.

Camara, obscur capitaine de l'armée jusque-là, a annoncé une révision des contrats passés avec les sociétés minières, notamment pour l'exploitation de la bauxite.

Il a aussi promis de lutter contre le trafic de drogue qui menace, selon l'Onu, de transformer la Guinée en plaque tournante du trafc de cocaïne.

Le CNDD, composé de jeunes officiers, fait progressivement main basse sur le pouvoir. Il a désigné deux de ses membres aux postes de ministres de la Défense et de la Sécurité et a mis 21 généraux à la retraite.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine