MARCHÉS

Le pétrole à la hausse, poussé par les violences à Gaza

Les prix du brut étaient orientés à la hausse lundi à New York sur fond d'inquiétude autour des conséquences de l'offensive israélienne sur la bande de Gaza sur les approvisionnements en pétrole.

Publicité

AFP - Les prix du pétrole ont progressé lundi à New York, dans un marché inquiet des répercussions de l'offensive d'Israël dans la bande de Gaza sur les approvisionnements de pétrole.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en février a fini à 40,02 dollars, en hausse de 2,31 dollars par rapport à son cours de clôture de vendredi.

Après avoir mis fin vendredi à neuf séances consécutives de baisse, après une longue période de chute des cours depuis l'été, le brut a poursuivi son rebond, "en réponse aux violences au Proche-Orient", a expliqué Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

Pour la troisième journée consécutive, Israël a attaqué lundi des cibles du mouvement islamiste Hamas dans la bande de Gaza où ses raids ont fait 345 morts.

Si en soi le conflit n'a pas perturbé la production de la région, il est d'une violence inédite depuis l'occupation des territoires palestiniens par Israël en 1967. "Il y a des craintes d'une escalade vers un conflit plus large", avec surtout "des inquiétudes qu'Israël ne cible l'Iran", selon Andy Lipow.

L'Iran est le deuxième pays exportateur de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).

Pour Mike Fitzpatrick, de MF Global, "les cours restent sensibles aux développements géopolitiques, surtout dans cette région du monde, mais l'affaiblissement du dollar, de faibles volumes et un mouvement de chasà se aux bonnes affaires des Européens sont probablement plus en cause" dans la hausse des cours.

Le dollar a reculé face à l'euro, qui est monté en séance jusque 1,43 dollar, ce qui rend plus attractives les matières premières pour les investisseurs munis d'autres devises.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine