Accéder au contenu principal

ÉTAPE 1 : "Certains risquent d'être surpris..."

Les Mitsubishi de Luc Alphand et Stéphane Peterhansel se sont respectivement classées cinquième et sixième de la première étape. Retour sur cette première journée avec le directeur de l'équipe Repsol-Mitsubishi, Dominique Serieys.

Publicité

Dominique Serieys, 47 ans, est directeur général et sportif de Mitsubishi Motors. Il a remporté le Dakar en 1993, en tant que co-pilote,  aux côtés de Bruno Saby.


Vitesse. "La première étape a été très rapide. Certains n’ont pas la notion de ce qui les attend et risquent d’être surpris d’ici quatre ou cinq jours…"

Poussière. "On a été prudents parce qu’il y a des risques de percuter des motos et des quads que l’on ne voit pas avec la poussière. Notre moteur diesel fait moins de bruit que notre ancien moteur essence, les pilotes ne nous entendent pas arriver. Chaque étape a son caractère. Celle-ci s’est courue à une vitesse moyenne jamais atteinte de 140 km/h. Donc forcement ça soulève de la poussière. Il faut l’accepter. Le Dakar, c’est une aventure… "

(Photo : Le rival des Mitsubishi Carloz Sainz au volant de sa Volkswagen, dans un nuage de poussière)

J - 1 : "Se coucher tôt et récupérer pour demain"
J - 2 : "Les pilotes ont hâte de commencer"


Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.