Accéder au contenu principal
SRI LANKA

Explosion à Colombo au plus fort de l'offensive contre les Tigres

2 min

Une explosion a secoué une zone commerciale de la capitale sri-lankaise alors que l'armée intensifie ses opérations contre les Tigres tamouls au lendemain de la chute du fief des rebelles, Kilinochchi.

Publicité

AFP - Au moins trois personnes ont été blessées samedi dans l'explosion d'une bombe à Colombo, la capitale du Sri Lanka, au lendemain d'une attaque suicide imputée aux rebelles tamouls qui avait tué deux officiers de l'armée de l'air, a-t-on appris de sources policières.

La déflagration s'est produite près d'une mosquée de la zone commerciale de Pettah, a précisé la police. Trois personnes ont été hospitalisées et souffrent de blessures légères, selon le directeur de l'hôpital national de Colombo, Prasad Ariyawansa. Deux véhicules ont été endommagés et des vitrines de magasins ont été soufflées par l'explosion.

L'attentat n'a pas été revendiqué dans l'immédiat.

L'armée du Sri Lanka s'est emparée vendredi de Kilinochchi, la "capitale" politique des rebelles tamouls dans le nord du pays et a sommé la guérilla séparatiste du LTTE de se rendre, après 37 ans de conflit.

Quelques heures plus tard, un attentat suicide imputé aux Tigres de libération de l'Eelam tamoul (LTTE) tuait deux officiers de l'armée de l'air et blessait 36 autres personnes près d'une base aérienne à Colombo. Selon la police, le kamikaze a tenté de pénétrer dans cette enceinte mais a été stoppé par des sentinelles avant de faire exploser les charges qu'il portait sur lui.

Depuis 1972, les Tigres tamouls, hindouistes, se battent pour l'indépendance du nord et du nord-est du Sri Lanka, un pays peuplé à 75% de Cinghalais bouddhistes. Au moins 70.000 personnes ont perdu la vie dans ce conflit, dont des milliers depuis le regain des violences fin 2005, après l'élection du président nationaliste Mahinda Rajapakse.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.