Accéder au contenu principal

Mugabe travaille à la formation d'un gouvernement

Le président du Zimbabwe, Robert Mugabe, semble mettre ses menaces de constituer unilatéralement un gouvernement à exécution. Et faire fi des objections de l'opposition et de l'accord de partage du pouvoir, signé le 15 septembre.

Publicité

REUTERS - Le président du Zimbabwe, Robert Mugabe, a commencé à travailler à la formation d'un nouveau gouvernement malgré les objections de l'opposition, rapporte samedi la presse zimbabwéenne.

Il a décidé de limoger neuf ministres et trois vice-ministres membres de sa formation, la Zanu-PF, qui avaient été battus aux élections législatives de mars dernier.

Par cette initiative, il semble décidé à mettre à exécution sa menace de constituer une nouvelle équipe gouvernementale en passant outre aux objections du Mouvement pour un changement démocratique (MDC, opposition).

Mugabe, le chef du MDC Morgan Tsvangirai et Arthur Mutambara, dirigeant d'une faction dissidente du MDC, ont signé le 15 septembre un accord de partage du pouvoir mais les désaccords sur l'attribution des postes se poursuivent depuis lors.

Aux termes de cet accord, Mugabe resterait président, avec des prérogatives amoindries, et Tsvangirai serait le Premier ministre. Mais le MDC reproche à Mugabe de réserver les principaux ministères à ses amis de la Zanu-PF.

"Ce que je peux vous dire, c'est que le président a déjà commencé à préparer un nouveau gouvernement (...), aux termes du mandat qui lui a été confié par les trois parties engagées dans les discussions", a dit George Charamba, porte-parole de Mugabe, au journal zimbabwéen Herald.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.