Accéder au contenu principal

Épisode 1 : La longue marche du capitalisme

Le capitalisme tient ses origines dans la genèse des sociétés humaines. Vers où, et comment, va-t-il emmener l'homme dans les prochains siècles ?

Publicité

Les forces du marché prennent en main la planète.

 

Ultime expression du triomphe de l’individualisme, cette marche inexorable de l’argent explique l’essentiel des plus récents soubresauts de notre Histoire.

 

Devenu loi unique du monde, le marché formera bientôt l’hyperempire, déchaînant peut être l’hyperconflit, pour laisser la place il faut l’espérer à l’hyperdémocratie.

 

Deux vagues mortelles, une troisième souhaitable et possible.

 

Mais pour comprendre ce que peut être cet avenir, il faut raconter à grands traits l’histoire du passé, autour des « 9 cœurs » du capitalisme.

 

Depuis les temps les plus reculés, tout groupe humain s’est organisé autour d’une richesse, d’une langue, d’un territoire, d’une philosophie, et d’un chef.

 

Trois pouvoirs ont toujours co-existé :

 
                . le religieux,
                . le militaire,
                . le marchand.
 

L’idéal de l’Ordre marchand, où le groupe dominant est celui qui contrôle l’économie, est individualiste. Une société reste stable aussi longtemps que le groupe dominant contrôle le partage des richesses. 

 

Dans l’Ordre marchand, il le dépense en investissements productifs. La défense de son pouvoir est prioritaire. Il cherche à mettre à son profit un progrès technique, une exploitation plus intensive des faibles ou une extension de l’espace qu’il domine.

 

S’il échoue, un autre groupe prend sa place.

 

L’histoire de cet Ordre marchand est traversée par des invariants, qui structurent son évolution, et sont essentielles à comprendre.

 

Elles seront encore à l’œuvre dans l’avenir et permettent d’en prédire le cours.

 

Car la même force est toujours en marche : celle de la libération progressive de l’homme vis-à-vis de toutes les contraintes.

 

Cet ordre individualiste, érigeant les droits de l’homme en idéal absolu, est capable de produire des richesses mieux qu’aucun autre avant lui, mais en violant sans cesse son propre idéal de liberté.

 

A l’origine de l’idée de liberté, cet Ordre marchand formera deux mille ans plus tard la démocratie de marché.

 

Jusqu’à aujourd’hui, l’Ordre marchand a connu neuf formes successives, neuf « cœurs ».

 

Retrouvez les autres épisodes

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.