Accéder au contenu principal
SOMALIE

Au moins 14 civils tués dans un attentat-suicide à Mogadiscio

2 min

Le kamikaze, qui conduisait une voiture chargée d'explosifs, visait un barrage de la force africaine de paix en Somalie. Après les tirs d'un policier tentant de l'intercepter, il a foncé sur un autobus, tuant tous les passagers.

Publicité

AFP - Au moins 14 civils ont été tués samedi à Mogadiscio dans l'explosion d'une voiture piégée qui visait un barrage de la force africaine de paix en Somalie (Amisom) mais a foncé sur un autobus de passagers, a indiqué à l'AFP un haut responsable somalien.

L'auteur de l'attaque est décédé dans l'explosion, portant à 15 le nombre total des morts, a annoncé à l'AFP le vice-gouverneur de la capitale somalienne, Abdifafah Ibrahim Shaweye.

Le kamikaze conduisait une voiture chargée d'explosifs en direction d'un barrage tenu par des soldats de l'Amisom au carrefour stratégique K4 (sud de Mogadiscio) quand un policier a tenté de l'intercepter.

"Au moins 14 civils sont morts quand le kamikaze a foncé sur un bus de passagers. Un policier a tenté de le stopper dans sa progression (vers l'Amisom) en tirant sur lui et la voiture a foncé sur le bus, tuant tous les passagers à bord, ainsi que le kamikaze", a rapporté M. Shaweye.

La Somalie est en guerre civile depuis 1991. Depuis le retrait total de Mogadiscio de l'armée éthiopienne le 15 janvier, les soldats ougandais et burundais composant l'Amisom - déployée depuis mars 2007 - sont les seuls soldats étrangers présents dans la capitale ravagée par les violences menées par les extrémistes islamistes.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.