Accéder au contenu principal

La SADC veut que Tsvangirai entre en fonction d'ici au 11 février

À l'occasion de pourparlers organisés à Pretoria, les dirigeants de l'Afrique australe (SADC) ont exigé que le Premier ministre zimbabwéen prenne ses fonctions le 11 février. Le MDC se dit réservé sur les conclusions de la réunion.

PUBLICITÉ

Reuters - Le sommet africain visant à faire sortir le Zimbabwe de la crise politique a conclu mardi que le chef de l'opposition Morgan Tsvangirai devrait être investi au poste de Premier ministre d'ici le 11 février, mais son parti s'est dit insatisfait des résultats.


Le sommet s'est en outre arrêté sur une co-gestion pendant six mois du portefeuille clé de l'Intérieur, a annoncé le président sud-africain Kgalema Mothlante, hôte du sommet de Pretoria.


L'attribution de ce ministère demeurait un obstacle important à la mise en oeuvre de l'accord de partage du pouvoir signé en septembre entre la Zanu-PF du président Robert Mugabe et le Mouvement pour un changement démocratique (MDC) de Tsvangirai.


A l'issue du sommet, le MDC a fait savoir que les conclusions ne correspondaient pas à ses attentes et que ses dirigeants se réuniraient pour en discuter.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.