Accéder au contenu principal

Le Premier ministre Mgaloblichvili démissionne

Grigol Mgaloblichvili, Premier ministre de la Géorgie depuis le 1er novembre 2008, a donné sa démission pour raisons de santé. Le président géorgien, Mikheïl Saakachvili, a nommé le ministre des Finances Nika Gilauri à sa place.

PUBLICITÉ

Reuters - Le président géorgien Mikheïl Saakachvili a nommé son cinquième Premier ministre en l'espace de cinq ans, vendredi, après la démission de Grigol Mgaloblichvili pour raisons de santé.

Le poste qu'occupait Grigol Mgaloblichvili depuis le 1er novembre est revenu à Nika Gilauri, ministre des Finances et vice-Premier ministre.

"Nous avons procédé à un remaniement technique. Le premier vice-Premier ministre devient Premier ministre, et son adjoint (Kakha Baindourachvili) devient ministre des Finances", a annoncé le président Saakachvili lors d'un conseil des ministres télévisé.

La nomination de Nika Gilauri doit être soumise à l'approbation du parlement, où le Mouvement national uni de Saakachvili est en position de force.

Mikheïl Saakachvili est arrivé au pouvoir dans la foulée de la "révolution de la rose" de novembre 2003 en promettant stabilité politique et réformes.

Grigol Mgaloblichvili, diplomate de carrière âgé de 35 ans, était devenu Premier ministre dans le cadre d'un remaniement décidé par Saakachvili après la défaite militaire que la Russie a infligée en août dernier à la Géorgie en cinq jours de guerre.

Il a expliqué sa démission par un état de santé fragile après deux périodes de soins en Allemagne pour une affection rénale. "Selon mes médecins, j'ai besoin de deux mois de traitement intensif", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse. "La Géorgie ne peut se permettre d'avoir un Premier ministre qui n'est pas en bonne forme."

Le Premier ministre démissionnaire a remercié le président en lui assurant qu'il pourrait compter sur son soutien après son rétablissement. Des organes de presse géorgiens ont fait état d'un différend de plus en plus marqué entre les deux hommes.

Le mois dernier, des médias géorgiens et russes ont rapporté que Saakachvili avait frappé Mgaloblichvili au cours d'une dispute. Le président a démenti l'information et Mgaloblichvili a indiqué vendredi : "Le président a fait une déclaration précise à ce sujet. Je ne crois rien devoir y ajouter."
 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.