Accéder au contenu principal

Loeb empoche le rallye d'Irlande

C'est reparti de plus belle pour Sebastien Loeb et Citroën, qui signent leur première victoire de la saison. Loeb et son co-équiper, Dani Sordo, ont dominé le Rallye d'Irlande sans jamais être inquiétés et signent ainsi leur 48e victoire.

Publicité

AFP - Nouvelle victoire de Sébastien Loeb et Daniel Elena, la 48e, nouveau doublé pour Citroën, grâce à un Dani Sordo impeccable, le rallye d'Irlande a permis aux Rouges d'entamer le Championnat du monde 2009 aussi bien, ou presque, qu'ils avaient terminé l'édition 2008.

"Ca fait du bien de commencer le championnat par une victoire, surtout cette année où il n'y aura que 12 rallyes dont deux sur asphalte. Ce n'était pas ma victoire la plus difficile à remporter mais je suis très content parce que c'était un rallye très piégeux", a dit le quintuple champion du monde avant de monter sur le podium de Sligo.

Le dernier piège a été parfaitement négocié par Loeb, au volant d'une C4 partie en travers sur 60 mètres, dans l'ES18 (Donegal Bay), mais sans aucun dégât. Chaussée de pneus neige en plein soleil, pour plus de sécurité, la C4 des champions du monde a parcouru sans autre souci les 50 derniers kilomètres chronométrés, dimanche matin.

Ce petit passage dans l'herbe "est un épiphénomène, tellement +Seb+ a dominé son sujet", a juste dit Olivier Quesnel. Le patron de Citroën Sport et Peugeot Sport a encore mieux commencé 2009 que Loeb: triplé des 207 au Monte-Carlo, Sébastien Ogier en tête, puis doublé des C4 en Irlande, Sébastien Loeb devant, le tout en l'espace de huit jours.

Ogier 6e

Au terme de la 19e et dernière spéciale, tracée dans la petite ville de Donegal Town, Loeb, en tête depuis vendredi après-midi, a conservé une minute et 27 secondes d'avance sur son jeune lieutenant espagnol Dani Sordo.

Grand seigneur, l'Alsacien a aussi laissé Mikko Hirvonen (Ford Focus), parti en pneus asphalte, signer quatre temps scratch sur les cinq au menu de ce dimanche.

"J'ai hâte d'être en Norvège et je serais très déçu si on ne pouvait pas battre +Seb+ là-bas", a dit Hirvonen, vainqueur en Norvège en 2007. Vice-champion du monde 2008, Hirvonen a vite compris ici qu'il ne pourrait pas aller chercher Loeb et Sordo, les deux meilleurs pilotes du monde sur asphalte.

Le seul enjeu de cette 3e et dernière journée était la 4e place d'Henning Solberg (Ford Focus), très convoitée par Chris Atkinson, dans sa C4 du Citroën Junior Team. L'Australien a d'abord semblé pouvoir réussir son pari puis il est parti à la faute au début de l'ES18.

Il a néanmoins conservé la 5e place devant Sébastien Ogier, le champion du monde Junior-WRC. A presque huit minutes de Loeb.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.