Accéder au contenu principal
MADAGASCAR

L'ONU veut que les responsables des morts soient jugés

1 min

L'ONU appelle le gouvernement malgache à "mettre en oeuvre d'urgence un processus" pour traduire en justice les responsables de la mort d'au moins 28 manifestants à Antananarivo samedi, réprimée par la garde présidentielle.

Publicité

 

Retrouvez sur le site des Observateurs : "Pillages à Madagascar, notre Observateur raconte"

 

AFP - L'ONU a appelé le gouvernement malgache à traduire en justice les responsables de la mort d'au moins 28 manifestants qui participaient samedi à un rassemblement de l'opposition dans la capitale Antananarivo, réprimée par la garde présidentielle.

Dans un communiqué dimanche, la porte-parole du secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, appelle les autorités malgaches à "mettre en oeuvre d'urgence un processus pour que tous les responsables soient traduits en justice".

Au moins 28 personnes ont été tuées et 212 autres blessées samedi lorsque la garde présidentielle a tiré sur des partisans du maire de la capitale, Andry Rajoelina, qui marchaient à l'appel du maire sur le palais abritant le bureau du président Marc Ravalomanana dans le centre d'Antananarivo.

L'ONU en appelle aussi au calme dans l'ensemble de la grande île de l'océan Indien, en proie aux violences depuis le 26 janvier en raison de l'opposition entre les deux hommes forts de Madagascar.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.