Accéder au contenu principal

50 000 personnes manifestent contre les réformes

Près de 50 000 étudiants et enseignants-chercheurs ont manifesté ce mardi, selon I'Intersyndicale, pour protester contre le projet de décret modifiant le statut des enseignants-chercheurs et la réforme de la formation des enseignants.

Publicité

AFP - La manifestation des enseignants-chercheurs et étudiants, mardi à Paris, contre les réformes gouvernementales, a réuni quelque 50.000 personnes, selon une estimation de l'Intersyndicale communiquée à l'AFP par Gérard Aschieri, le secrétaire général de la FSU.

Le cortège parisien est parti peu après 14h15 du Luxembourg, en direction des Invalides, derrière une banderole de tête proclamant "universitaires, chercheurs, Biatoss et ITA, étudiants, unis pour l'enseignement supérieur et la recherche".

Les Biatoss sont les bibliothécaires, ingénieurs, administratifs, techniciens, ouvriers, personnels de service et de santé; ITA signifie: "ingénieurs, techniciens, administratifs".

Les étudiants sont venus en nombre rejoindre, dans chaque cortège d'université, les enseignants-chercheurs et autres personnels, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Outre des universités d'Ile-de-France, comme Paris VIII (dont son président Pascal Binczak), Paris-XI, Paris XII, Marne-la-Vallée, de nombreuses délégations d'établissements de province participaient, représentant par exemple les universités d'Orléans, Tours, Provence (Aix-Marseille I), Nantes, Bourgogne, Caen, du Havre, de Strasbourg ou encore de l'IUT de Lannion.

Plusieurs IUT ou IUFM "en colère" étaient aussi dans le cortège.

Les syndicats et organisations appelant à cette manifestation réclament pour la plupart un retrait du projet de décret modifiant le statut des enseignants-chercheurs, de la réforme de la formation des enseignants. Ils demandent en outre l'abandon des suppressions de postes dans le supérieur et la recherche.

Jeudi dernier, les manifestations à Paris et en province avaient regroupé au total entre 30.000 et 53.000 personnes, selon les sources.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.