Accéder au contenu principal
ESPACE

Deux satellites américain et russe se sont percutés

1 min

Une première dans l'histoire spatiale : un satellite commercial américain de télécommunications a percuté un satellite russe qui n'était plus en fonctionnement, sur une orbite terrestre d'environ 780 kilomètres d'altitude.

Publicité

REUTERS - Un satellite commercial américain de télécommunications a percuté un satellite russe qui n'était plus en fonctionnement, a annoncé mercredi un porte-parole de l'armée américaine.

 

Cette collision, qui est une première dans l'histoire, a impliqué un satellite appartenant à la société Iridium Satellite LLC et un engin russe de télécommunications "non opérationnel".

 

L'incident s'est produit mardi sur une orbite terrestre basse à environ 780 kilomètres d'altitude, a précisé le lieutenant-colonel Les Kodlick du commandement stratégique américain.

 

C'est à cette altitude en général qu'opèrent les satellites de télécommunications ou d'observation météorologique.

 

"C'est une orbite importante pour de nombreux satellites. Nous pensons que c'est la première fois que deux engins entrent en collision en orbite", a-t-il dit.

 

Le Centre commun des opérations spatiales a recensé 500 à 600 débris, dont certains mesurant quelque 10 centimètres. Ils sont venus s'ajouter aux 18.000 objets fabriqués par l'homme et enregistrés comme flottant dans l'espace, a précisé Kodlick.

 

La station spatiale internationale est stationnée à une altitude plus basse.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.