Accéder au contenu principal

L'Allemande Kathrin Hölzl remporte le slalom géant

L'Allemande Kathrin Hölzl a remporté le slalom géant femmes des championnats du monde de Val d'Isère, suivie de la Slovène Tina Maze et la Finlandaise Tanja Poutiainen.

Publicité

AFP - Kathrin Hölzl a révélé jeudi la Face cachée de Bellevarde en s'imposant dans le slalom géant des Mondiaux-2009 de ski alpin à Val d'Isère pour offrir son premier titre à l'Allemagne depuis Martina Ertl en combiné à Sankt Anton (Autriche) en 2001.


Pas une surprise totale néanmoins, car la Bavaroise fait preuve depuis deux saisons d'une grande régularité dans les +Top 10+, avec aussi deux podiums en Coupe du monde, le second, significatif, obtenu à Maribor (Slovénie) il y a un mois avec une 3e place.

Dans le défi que proposait la Face, avec des conditions météo difficiles, les jeunes Françaises se sont bien battues, les quatre terminant dans les 17 premières.

La palme est revenue à Tessa Worley (19 ans), lauréate du géant d'Aspen (Etats-Unis). Ayant perdu son bâton droit sur le haut du second parcours, la Haut-Savoyarde a poursuivi avec cran pour se classer septième.

On avait tellement mythifié la Face, dont il avait été dit et écrit qu'elle était à peine praticable pour les dames, qu'on attendait plutôt le sacre d'une technicienne typée comme l'Autrichienne Kathrin Zettel ou l'Italienne Denise Karbon.

Avec peu de chutes, celles notables pourtant de la prodige suisse Lara Gut et de l'Italienne Manuela Mölgg à l'attaque lors d'une première manche disputée sous les flocons, la Face n'a pas tenu ses promesses d'apocalypse que certains avaient prédite.

En fait les abondantes précipitations neigeuses des derniers jours ont produit un autre scénario. Si le fond était dur, il n'y avait plus cette glace vive qui avait donné une dimension supplémentaire au super-G messieurs. Jeudi, la Bellevarde était redevenue une piste normale, certes pentue pour donner vie à des tracés rythmés.

 

En colère

Quinzième à l'issue du premier parcours, la Slovène Tina Maze a réalisé une seconde manche d'anthologie que lui avait dessinée son entraîneur. Seule Hölzl est parvenue, pour neuf centièmes, à la déloger de la première place. "Je regrette maintenant ma première (manche). J'ai eu des problèmes de lunettes, avec de la glace. Cela m'a mise en colère. Dans la seconde manche, j'étais furieuse contre tout le monde et même contre toutes les portes", a-t-elle souligné.

"C'était moins verglacée qu'à Maribor", a ajouté Maze. Le rappel du géant qu'elle avait remporté à domicile, le 10 janvier, n'est pas innocent. Le quatuor de tête a été reconstitué à Val d'Isère, mais dans un ordre différent.

Derrière Hölzl et Maze, la solide Finlandaise Tanja Poutiainen a décroché le bronze mondial, à 54/100. Et Karbon, 2e à Maribor, s'est retrouvé au pied du podium.

"Lors de la 1re manche, la piste était parfaite mais la visibilité mauvaise et, dans la seconde, la visibilité était bonne mais la piste mauvaise. Non seulement il y avait les traces des autres passages mais en plus on croisait les traces de la première manche", a résumé Poutiainen.

Une Kathrin peut en cacher une autre. C'est ainsi que Zettel, qui avait dominé la manche du matin, devant Poutiainen, a rétrogradé à la 6e place pour avoir accumulé les fautes.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.