Accéder au contenu principal
AUTOMOBILE

Le bénéfice de Michelin chute de moitié en 2008

1 min

La crise frappe de plein fouet le fabricant français de pneumatiques Michelin. Le groupe enregistre un bénéfice 2008 divisé par deux par rapport à 2009 (- 53,8%), lié au recul des ventes et à la hausse des prix des matières premières.

Publicité

AFP - Michelin a vu son bénéfice chuter de plus de moitié en 2008, touché à son tour par la crise mais aussi par la hausse des matières premières, selon les chiffres annoncés vendredi.

Le bénéfice net du groupe français de pneumatiques a dégringolé de 53,8% à 357 millions d'euros et son chiffre d'affaires à baissé de 2,7% à 16,408 milliards d'euros, a-t-il indiqué dans un communiqué.

La baisse de l'activité s'est brutalement accélérée au dernier trimestre: les volumes vendus ont chuté de 16%. Sur l'année, ils sont en baisse de 2,9%.

Pour l'avenir, Michelin s'est montré très pessimiste. "Les perspectives restent très défavorables pour les mois à venir", a estimé le patron de Michelin, Michel Rollier, cité dans le communiqué.

Le groupe pense que les marchés des pneumatiques "devraient rester "en forte baisse au premier semestre", mais qu'ils "pourraient se redresser" ensuite.

En conséquence, "Michelin renforce le pilotage de ses programmes de production, pour accroître la flexibilité de son outil industriel, gérer ses stocks au plus près et optimiser les liquidités du groupe", explique M. Rollier.

Le groupe va aussi "réduire fortement (ses) investissements en 2009", a-t-il annoncé
  

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.