Accéder au contenu principal

Mauresmo rejoint Dementieva en finale

Amélie Mauresmo s'est qualifiée pour la finale de l'Open Gaz de France en battant Jelena Jankovic en trois sets 6-2, 0-6, 6-1. La Française, qui n'avait plus disputé de finale depuis juin 2007, affrontera la Russe Elena Dementieva.

PUBLICITÉ

REUTERS - Amélie Mauresmo était samedi toujours en course pour un troisième titre à l'Open GDF-Suez après sa victoire samedi en demi-finale sur la Serbe Jelena Jankovic, tête de série numéro deux.

La Française s'est imposée 6-2 0-6 6-1 en 1h50 et sera opposée dimanche à la championne olympique russe Elena Dementieva, tête de série numéro quatre, qui a bénéficié du forfait de la numéro un mondiale Serena Williams, blessée au genou droit.

Mauresmo, qui dispute son 10e tournoi dans le tableau final au stade Pierre-de-Coubertin, a déjà remporté l'épreuve en 2001 et 2006. Dementieva visera elle un premier sacre en sept participations.

Appliquée comme lors de ces trois premières rencontres au cours desquelles elle n'avait cédé que sept jeux, Amélie Mauresmo a pris le match en main au quatrième jeu, ravissant le service de Jankovic pour mener 3-1. A 5-2, elle prenait à nouveau l'engagement de la Serbe pour boucler le set en 43 minutes.

Alors qu'elle semblait on ne peut mieux lancée dans cette partie, la Française se mettait alors à bafouiller son tennis en début de seconde manche tandis que Jankovic reprenait des couleurs.

Mauresmo cédait son service d'entrée de set et voyait ensuite les jeux défiler.

Le cauchemar manquait de se poursuivre dès le début du set décisif où elle perdait son engagement d'entrée mais l'avantage était de courte durée pour Jankovic puisque la Française recollait immédiatement au score et remportait enfin son jeu de service.

Relancée, la Française reprenait le fil de la rencontre là où elle l'avait laissé en fin de premier set et enchaînait les jeux jusqu'à boucler la rencontre sur sa troisième balle de match, le dernier coup de Jankovic échouant hors des limites du court.



"J'ETAIS PLUS FORTE"

"J'ai bien joué deux sets mais il y a eu un set au milieu où j'ai eu une grosse baisse physique, un gros coup de pompe. A 3 ou 4-0 dans le deuxième, j'ai laisé filer pour avoir des forces dans le troisième. Ensuite j'essaie de ne pas me désunir", a raconté Mauresmo sur le court.

"Dans le premier set comme dans le troisième, j'ai été rigoureuse, bien dans la tactique. Je sers bien depuis le début du tournoi car j'ai bien bossé cet hiver là-dessus. J'étais plus forte dans tous les compartiments du jeu."

Jelena Jankovic a connu un début de saison compliqué, avec notamment une défaite en huitième de finale de l'Open d'Australie face à Marion Bartoli. La Serbe estime néanmoins être sur la bonne voie.

"C'était un match difficile. Elle joue différemment des autres, elle casse le rythme et ralenti mon jeu", a dit Jankovic de Mauresmo.

"Je dois encore améliorer mon service mais ça va de mieux en mieux. Il y a une énorme différence avec l'Open d'Australie. La confiance revient, je suis sur la bonne voie. Mais il reste la place pour m'améliorer, je n'ai pas encore atteint mon meilleur niveau."

Pour sa première finale depuis celle perdue à Eastbourne en juin 2007 face à Justine Henin, Amélie Mauresmo sera opposée à Elena Dementieva, qualifiée sans jouer après le forfait de la numéro un mondiale Serena Williams.

La Russe, médaillée d'or à Pékin, a déjà remporté deux tournois - Auckland et Sydney - sur trois disputés cette année avant l'épreuve parisienne.

 "C'est une joueuse qui joue très bien depuis la fin de la saison dernière. Elle sera fraîche mais c'est une joueuse que je connais bien, J'ai pas mal de repères contre elle", a dit la Française.

Mauresmo et Dementieva se sont déjà rencontrées à 14 reprises. La Française mène par huit victoires à six mais Dementieva a remporté leurs deux dernières confrontations, à Stuttgart en 2007 et à Luxembourg en 2008.
 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.