Accéder au contenu principal

Pèlerinage chiite sous haute surveillance à Kerbala

Près de 40 000 militaires et policiers sont déployés dans la ville sainte de Kerbala pour assurer la protection des dizaines de milliers de pèlerins chiites qui se sont rassemblés devant la mosquée de l'imam Hussein.

Publicité

AFP - La police et l'armée irakiennes se sont déployées en masse dans la ville sainte chiite de Kerbala, pour prévenir tout attentat pendant un important pèlerinage, a indiqué dimanche à l'AFP le chef de la police de la province de Kerbala.

Des millions de personnes ont convergé vers Kerbala, à 110 km au sud de Bagdad, pour célébrer lundi l'Arbaïn, le quarantième jour après l'Achoura qui commémore le martyre en 680 de Hussein, petit-fils du prophète Mahomet et fils de l'imam Ali.

En une semaine, 46 personnes ont été tuées dans quatre attentats visant des pèlerins chiites.

"Les forces de la police et de l'armée sont en alerte", a affirmé Ali Jassem Mohammed.

"Environ 30.000 policiers et militaires, un certain nombre de policiers en civil et des snipers (...) ont été déployés", a-t-il précisé, ajoutant que des caméras de surveillance avaient aussi été installées dans la province.

"Nous avons déployé nos forces à tous les points d'entrée et de sortie de Kerbala et sur les itinéraires empruntés par les pèlerins pour arriver" dans la ville sainte, a-t-il dit.

D'après lui, la police anti-émeutes sera également présente autour des lieux saints de la ville, qui abrite les mausolées de l'imam Abbas et de l'imam Hussein.

Près de 1.500 policières seront en outre chargées de fouiller les femmes.

Vendredi, 35 personnes, en majorité des femmes et des enfants, ont péri près d'Iskandariyah, à 40 km au sud de Bagdad, lorsqu'une kamikaze a fait exploser sa charge en plein milieu d'une tente où se restauraient des pèlerins se rendant à pied à Kerbala.

Le gouverneur de la province de Kerbala, Akil al-Khazali, a indiqué dimanche que 150.000 pèlerins étrangers, venus notamment d'Arabie saoudite, d'Egypte et du Liban, se trouvaient dans la ville.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.