Accéder au contenu principal

Clinton exhorte Pyongyang à cesser les provocations

La secrétaire d'État américaine est en Corée du Sud, troisième étape de sa tournée asiatique. Elle a demandé aux autorités nord-coréennes de répondre aux offres de dialogue de Séoul et de mettre fin aux "provocations".

Publicité

AFP - Le chef de la diplomatie sud-coréenne Yu Myung-Hwan et la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton ont exhorté vendredi la Corée du Nord à cesser les provocations, a indiqué le ministère sud-coréen des Affaires étrangères.

"Les ministres sont tombés d'accord sur le fait que la Corée du Nord doit mettre fin à ses provocations et répondre aux offres de dialogue de Séoul sans conditions préalables", a indiqué le ministère dans un communiqué.

Arrivée jeudi soir à Séoul, troisième étape de sa tournée asiatique inaugurale, la secrétaire d'Etat américaine a également prévenu le régime communiste que le fait d'insulter à l'envi les responsables sud-coréens ne favoriserait pas une reprise des relations avec Washington.

Mme Clinton, qui prône une nouvelle stratégie face au Nord, a également annoncé la nomination de Stephen Bosworth comme émissaire sur le dossier nucléaire nord-coréen, actuellement dans l'impasse.

Le régime communiste nord-coréen, qui a effectué son premier essai nucléaire en octobre 2006, est engagé depuis août 2003 dans de laborieuses négociations à six pays et a signé, en 2007, un accord en vue d'un démantèlement de ses installations atomiques.

Les tractations achoppent depuis plusieurs mois sur les modalités de vérification de la dénucléarisation.

La Corée du Nord s'est déclarée jeudi "parfaitement préparée" à une guerre avec la Corée du Sud.

Les relations entre les deux entités de la péninsule, toujours officiellement en état de guerre depuis le sanglant conflit de 1950-53, se sont détériorées depuis l'arrivée au pouvoir du président sud-coréen Lee Myung-Bak en février 2008. Ce conservateur, honni par le Nord, prône une ligne intransigeante à l'égard du Nord après une décennie de politique de la main tendue menée par son prédécesseur libéral.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.