Accéder au contenu principal

Windows pourrait être contraint d'incorporer plusieurs navigateurs

Microsoft pourrait être contraint par la Commission européenne de proposer plusieurs navigateurs Internet aux utilisateurs de Windows. Actuellement, seul Internet Explorer, un produit Microsoft, y est installé par défaut.

Publicité

AFP - La Commission européenne veut permettre aux utilisateurs de Windows de choisir leur navigateur internet, ce qui pourrait obliger Microsoft à incorporer à son système d'exploitation des logiciels conçus par des concurrents comme Google ou Mozilla.

"La Commission pourrait envisager d'ordonner à Microsoft de donner à ses utilisateurs une chance effective de choisir quel navigateur concurrent ils veulent installer dans Windows à la place, ou en remplacement, d'Internet Explorer, et lequel ils veulent avoir par défaut", a indiqué mardi un porte-parole de la Commission.

Il a précisé que ce "remède" serait utilisé si des accusations formalisées mi-janvier dans une "communication de griefs" sont confirmées.

Bruxelles y avait reproché à Microsoft d'abuser de la position dominante de Windows, qui équipe quelque 90% des ordinateurs personnels (PC) dans le monde, en y intégrant systématiquement son propre navigateur, Internet Explorer.

Des arguments similaires concernant le lecteur multimédia MediaPlayer ont déjà valu une condamnation à Microsoft, qui a dû commercialiser une version de Windows expurgée de ce logiciel.

"La communication de griefs cherche à imposer un remède qui soit différent du remède imposé dans la procédure concernant Windows MediaPlayer", a expliqué Microsoft dans une communication sur ses résultats trimestriels transmise le 22 janvier au gendarme boursier américain (SEC).

"La Commission (européenne) envisage d'ordonner à Microsoft et aux fournisseurs d'équipements intégrés d'obliger les utilisateurs à choisir un navigateur quand ils configurent un nouveau PC. Un tel remède pourrait inclure une obligation de distribuer des navigateurs multiples sur les nouveaux PC basés sur Windows", ajoute le groupe.

Parmi les concurrents d'Internet Explorer figurent notamment le logiciel libre Firefox, développé par Mozilla et surtout bien implanté en Europe, ou encore Chrome, lancé récemment par Google.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.