Accéder au contenu principal

Un attentat-suicide vise une caserne, deux morts

Un attentat-suicide a visé une caserne de gardes communaux à Tadmaït, près de Tizi Ouzou. Selon un responsable local, le kamikaze ayant activé sa ceinture explosive a trouvé la mort. Tout comme un garde et une passante.

Publicité

Reuters - Au moins trois personnes ont été tuées samedi dans un attentat suicide devant un poste de sécurité samedi à Tadmaït, dans l'est de l'Algérie, rapportent un responsable de la sécurité et des témoins.

Le kamikaze a déclenché sa ceinture explosive devant l'entrée du bâtiment de la Garde communale, une unité d'auxiliaires de la police, après avoir été repéré par un garde qui lui a tiré dessus, a-t-on précisé de même source.

"Le kamikaze s'est fait exploser alors que le garde pointait son arme sur lui. Il a été tué, a tué le garde et une passante", a précisé à Reuters un responsable de la sécurité.

La déflagration a provoqué un choc à Tamdaït, petite ville située à 70 kilomètres à l'est de la capitale Alger, et
plusieurs dizaines de personnes se sont précipitées sur le lieu de l'attentat, ont raconté des habitants.

L'Algérie connaît depuis le mois dernier une recrudescence d'attaques islamistes à l'approche de l'élection présidentielle du 9 avril. Selon un décompte de Reuters, les violences politiques ont coûté la vie à 33 personnes en février.

La montée des violences avant des rendez-vous politiques est une constante depuis une quinzaine d'années dans ce pays.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.