Accéder au contenu principal

Après son accident, Tsvangirai exclut une tentative d'assassinat

Victime d'un accident de la route trois semaines après avoir pris ses fonctions à la tête du gouvernement, le chef de file du MDC a assuré que la collision, dans laquelle sa femme a trouvé la mort, n'était pas une tentative d'assassinat.

PUBLICITÉ

AFP - Le Premier ministre zimbabwéen Morgan Tsvangirai a exclu lundi de considérer comme une tentative d'assassinat la collision dans laquelle il a été blessé et qui a provoqué la mort de sa femme, estimant qu'il s'agissait d'un accident de la route.

"Lorsque quelque chose arrive, il y a toujours des spéculations mais je veux souligner que dans ce cas, si c'était une action criminelle, il y aurait une chance sur mille", a-t-il déclaré à des partisans réunis à son domicile de Harare, devant des journalistes.

"C'est un accident et malheureusement elle en est morte", a-t-il ajouté.

L'accident s'est produit vendredi alors que le couple se rendait en voiture de Harare à Buhera (centre) pour assister à un meeting.

Leur véhicule et un camion d'une agence d'aide américano-britannique sont entrés en collision.

Le Premier ministre a été victime de cet accident trois semaines après avoir pris ses fonction dans un gouvernement d'union sous la présidence de Robert Mugabe.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.