Accéder au contenu principal

Zouhir Latif, correspondant France 24 expulsé du Soudan

Correspondant pour FRANCE 24 au Darfour, Zouhir Latif revient sur son expulsion par les autorités soudanaises de Khartoum. Dans cette interview, le journaliste décrit les conditions de travail dans cette région sous contrôle strict de l'armée.

Publicité

Zouhir Latif est correspondant pour FRANCE 24 et a couvert le Darfour pendant de nombreuses années avant de se faire expulser par les autorités de Khartoum, le 1er mars, pour "violation des procédures d'immigration".

Un motif allégué par le régime d'Omar el-Béchir qui n’a jamais accepté la présence du journaliste, tunisien de surcroît, au Darfour.

Un jour après son arrivée à Khartoum, les autorités arrêtent le journaliste avant de lui confisquer son matériel, sa caméra, des cassettes, ses téléphones, des documents personnels et même des relevés bancaires et de l'interroger pendant 48 heures dans une cellule.

Mais cette expérience n'a pas découragé Zouhir Latif, bien décidé à retourner au Darfour pour faire son travail.


Derrière la couverture d'un conflit  comme celui qui sévit au Darfour, dans l'ouest du Soudan, les journalistes doivent travailler dans des conditions hors normes et franchir des barrières administratives à tous les niveaux.

Malgré une carte de presse permanente au Soudan et une connaissance parfaite des rouages de l'administration soudanaise, Zouhir Latif n’a pu échapper à l’expulsion.


Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.