Accéder au contenu principal
DARFOUR

Le procureur de la CPI veut poursuivre el-Béchir pour génocide

1 min

Alors que la Cour pénale internationale a émis un mandat d'arrêt contre le président soudanais pour crime de guerre et crime contre l'humanité au Darfour, Luis Moreno-Ocampo veut également l'inculper pour génocide.

Publicité

AFP - Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI) veut faire appel pour obtenir un mandat d'arrêt pour génocide contre le président soudanais Omar el-Béchir, qui fait déjà l'objet d'un mandat d'arrêt pour crimes de guerre et contre l'humanité, selon un document publié vendredi par la CPI.

"Le niveau de preuves requis par les juges pour certaines charges dont le génocide paraissait aller au-delà des exigences du statut de Rome", texte fondateur de la CPI, a déclaré à l'AFP la conseillère du procureur Béatrice le Fraper pour expliquer la décision du procureur.

La CPI avait émis le 4 mars un mandat d'arrêt visant le président soudanais pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité au Darfour, région déchirée depuis 2003 par une guerre civile, mais n'avait pas retenu le chef d'accusation de génocide, demandé par le procureur.

Luis Moreno-Ocampo, le procureur de la CPI, seul tribunal permanent compétent pour juger des crimes de guerre, crimes contre l'humanité et génocide, enquête depuis 2005 sur le Darfour en vertu d'une résolution du Conseil de sécurité de l'ONU.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.