Accéder au contenu principal
AÉRONAUTIQUE

BAA contraint de vendre trois de ses sept aéroports britanniques

1 min

Pour pallier à une "absence totale de concurrence", l'opérateur aéroportuaire BAA va devoir céder trois de ses sept aéroports britanniques : ceux de Gatwick et Stansted à Londres, celui d'Édimbourg ou de Glasgow en Écosse.

Publicité

AFP - La commission britannique de la concurrence a donné jeudi deux ans à l'opérateur aéroportuaire BAA (groupe Ferrovial) pour céder trois de ses sept aéroports britanniques, et confirmé qu'il s'agirait de ceux de Gatwick et Stansted (qui desservent Londres), et celui d'Edimbourg ou Glasgow, en Ecosse.

"Nous avons décidé que la seule manière de résoudre les atteintes aux passagers et aux compagnies aériennes résultant de l'absence totale de concurrence entre les aéroports de BAA dans le sud-est (de l'Angleterre) et entre ceux d'Edimbourg et Glasgow, était d'obliger BAA à céder à la fois Gatwick et Stansted, ainsi que Edimbourg ou Glasgow", a résumé la commission, dans son rapport final sur le marché aéroportuaire britannique.

BAA, qui a déjà mis en vente Gatwick en septembre dernier après la publication des recommandations préliminaires de la commission, a deux ans pour exécuter ce jugement, et devra vendre ces trois aéroports dans l'ordre suivant : d'abord Gatwick, puis Stansted, et enfin l'un des deux aéroports écossais, a précisé la commission.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.