Accéder au contenu principal

Monfils, Simon et Tsonga qualifiés pour les huitièmes de finale

Gaël Monfils a battu l'ex-numéro 1 mondial Marat Safin. Il rencontrera Andy Roddick en huitième tandis que Gilles Simon et Jo-Wilfried Tsonga s'affronteront. Côté femme, Amélie Mauresmo jouera Samantha Stosur pour une place en quart.

Publicité

AFP - Gilles Simon, Gaël Monfils et Jo-Wilfried Tsonga, les trois meilleurs Français au plan mondial (8e, 10e, 11e), se sont qualifiés dimanche pour les 8e de finale du tournoi de Miami, en battant Rainer Schuettler (N.29), Marat Safin (N.22) et Robert Kendrick.

Amélie Mauresmo sera la seule joueuse tricolore à les accompagner grâce à un succès probant succès en trois sets sur l'Italienne Flavia Pennetta (N.15). La Picarde rencontre lundi l'Australienne Samantha Stosur pour une place en quart.

Paul-Henri Mathieu, tête de série N.31, a lui été stoppé net et en deux sets par le 3e joueur mondial, le Serbe Novak Djokovic.

Simon a dominé l'Allemand Schuettler 3-6, 6-1, 6-1 après une petite alerte en début de match alors que Monfils a dû livrer une bataille de près de trois heures et sauver deux balles de match pour se débarrasser du Russe Safin, qui a fini par se liquéfier dans le jeu décisif, sur le score de 5-7, 7-5, 7-6 (7/3).

Tsonga a dominé l'Américain Kendrick en deux sets 7-5, 6-4, dans un match interrompu un long moment par la crise cardiaque d'un spectateur.

Mardi en 8e de finale, Simon affrontera Tsonga alors que Monfils aura la partie difficile face au +chouchou+ du public, l'Américain Andy Roddick (N.5).

Mené à l'issue du premier set, malgré deux balles de set en sa faveur, Monfils s'est adjugé le second de justesse mais a ensuite frôlé le pire dans la troisième, sauvant deux balles de match à 5-3, 15-40 sur son service.

Dans le jeu décisif, le Parisien a profité de multiples cadeaux de Safin, qui a craqué en commettant nombre de fautes directes, notamment trois d'affilée sur les trois derniers points...

La joie de Monfils sur le court à l'issue de la rencontre, et sa petite danse rituelle, inspiré du rappeur américain "Saulja Boy" en disait long sur son soulagement. Son analyse a été sans concession: "Ce n'était pas un bon match de ma part, j'ai simplement essayé de survivre, de mettre la balle dans le court. Au moins, je n'ai jamais rien lâché ni mentalement ni physiquement."

Tsonga et Simon ont eu des matches moins compliqués à gérer, même si Simon est bien mal entré dans la partie.

"C'était un bon match qui aurait pu être tranquille si je l'avais bien entamé", a résumé ce dernier.

"J'étais nerveux au début, de mauvaise humeur et j'avais mal dormi, j'ai eu du mal à trouver le rythme, a-t-il ajouté. Ensuite, Rainer a baissé d'intensité et je me suis bien remotivé, j'ai enchaîné deux beaux jeux et ça m'a remis dans le match. Il n'a pas tenu la distance alors que moi je touchais les lignes."

Simon a eu du mal à s'ajuster à la moiteur étouffante. "J'avais tellement chaud que j'ai changé de tee-shirt, ce que ne m'arrive jamais ! Et j'avais la raquette qui me tournait dans la main à cause de l'humidité..."

Le tournoi ATP de Miami est le deuxième "1000" de la saison, catégorie de tournois la plus importante après ceux du Grand Chelem.

 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.