Accéder au contenu principal
IMMIGRATION

Vingt-et-un clandestins, au moins, se noient au large de la Libye

2 min

Une embarcation transportant 257 clandestins qui tentaient de rejoindre l'Europe a chaviré au large de la Libye. Au moins 21 personnes ont péri et un nombre indéterminé sont portées disparues. 23 passagers ont été sauvés.

Publicité

AFP - Le naufrage d'une embarcation chargée d'immigrés clandestins en route pour l'Europe, dimanche soir au large de la Libye, a fait 21 morts et un nombre indéterminé de disparus, a annoncé lundi un responsable du ministère libyen de l'Intérieur.

Vingt-trois passagers de "nationalités africaines et arabes" ont pu être sauvés par les garde-côtes libyens et 21 corps ont été repêchés, dont ceux d'une femme et de son enfant, a ajouté ce responsable cité par le journal privé Oea à paraître mardi.

"Trois barques sont parties dimanche de Sidi Belal (banlieue de Tripoli), transportant en tout 257 personnes. Une a coulé mais nous ignorons si les autres embarcations sont arrivées à destination ou non", a ajouté le responsable sans préciser le nombre de personnes qui étaient à bord de l'embarcation naufragée.

Par ailleurs, environ 350 clandestins dont l'embarcation était en difficulté au large des côtes libyennes, ont été sauvés lundi par un tanker italien, a encore indiqué le responsable libyen.

Plus tôt, un haut responsable égyptien avait affirmé qu'un bateau transportant 257 migrants clandestins avait fait naufrage à une trentaine de kilomètres des côtes libyennes.

Cité par l'agence égyptienne Mena, Ahmed Rizk, adjoint du ministre égyptien des Affaires étrangères pour les Affaires consulaires, a déclaré que vingt personnes, dont six Egyptiens, avaient été secourues par les Libyens.

D'après lui, les secouristes libyens ont pu récupérer les corps des clandestins noyés, parmi lesquels figurent dix Egyptiens.

Le ministre italien de l'Intérieur Roberto Maroni a affirmé lundi que l'immigration clandestine en provenance des côtes libyennes devrait cesser le 15 mai avec l'entrée en vigueur des patrouilles communes italo-libyennes.

Dans le cadre d'un accord d'amitié entre l'Italie et la Libye, signé en août 2008, les autorités de Tripoli se sont engagées à renforcer la lutte contre l'immigration clandestine, notamment à travers des patrouilles mixtes en mer.

Avec ses 1.770 km de frontières maritimes, la Libye est devenue un pays de destination et de transit d'immigrés originaires notamment de l'est et du sud de l'Afrique, vers Malte ou vers l'île italienne de Lampedusa, au large de la Sicile.

La ibye, riche pays pétrolier de 6 millions d'habitants, compte elle-même plus d'un million d'immigrés en situation irrégulière, selon des estimations de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM).

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.