Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Disparition de Jamal Khashoogi : menaces sur la presse

En savoir plus

POLITIQUE

Perquisitions visant J-L. Mélenchon : Le leader de la france Insoumise en fait-il trop?

En savoir plus

FOCUS

Les Bosniens s'organisent face à l'afflux de migrants

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Galveston" : l’échappée américaine de Mélanie Laurent

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Arabie Saoudite : les conflits d'intérêt de Donald Trump

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Objectif "Faim zéro" : Lambert Wilson décrit son nouveau combat

En savoir plus

L’invité du jour

Parents grâce à la GPA : "Nous ne sommes pas des familles différentes"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Allemagne : Angela Merkel à l'offensive pour sauver l'économie

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Jamal Khashoggi : "Ce dont le monde arabe a le plus besoin, c'est de la liberté d'expression"

En savoir plus

Amériques

L'expression "guerre contre le terrorisme" abandonnée

Dernière modification : 31/03/2009

La secrétaire d'État américaine Hillary Clinton a affirmé que l'administration Obama avait abandonné l'expression "guerre contre le terrorisme" qui, inventée par l'équipe de George W. Bush, avait justifiée l'intervention américaine en Irak.

AFP - La nouvelle administration américaine du président Barack Obama a discrètement abandonné l'expression "guerre contre le terrorisme", lancée par celle de son prédécesseur George W. Bush, a reconnu lundi la secrétaire d'Etat américaine, Hillary Clinton.

"L'administration a cessé d'utiliser cette phrase et je pense que c'est parlant en soi", a déclaré la chef de la diplomatie américaine dans l'avion la conduisant à La Haye, où elle devait participer à une conférence internationale sur l'Afghanistan.

En réponse à une question, Mme Clinton a assuré que l'abandon de cette formule n'avait pas donné lieu à des instructions précises du président américain.

"Je n'ai entendu personne l'utiliser", a-t-elle dit. "Je n'ai reçu aucune directive sur son utilisation. Elle n'est juste plus utilisée", a-t-elle dit.

L'administration Bush a justifié par la "guerre contre le terrorisme" son intervention en Irak, critiquée par de nombreux pays et effectuée en dehors du cadre de l'ONU, ainsi que l'emprisonnement prolongé sans inculpation de détenus au centre de détention de Guantanamo, à Cuba, ou encore les prisons secrètes de la CIA à l'étranger.

Depuis son arrivée au pouvoir fin janvier, M. Obama s'est engagé à rompre avec ces pratiques, et notamment à se retirer progressivement d'Irak et fermer Guantanamo d'ici un an.
 

Première publication : 31/03/2009