ÉTATS-UNIS

Le Congrès approuve le projet de budget pour l'année 2010

Le Congrès américain a approuvé un projet de budget d'environ 3 500 milliards de dollars pour l'année 2010, sans toutefois obtenir le soutien des républicains. La version finale du budget prendra forme dans les prochaines semaines.

Publicité

AFP - Les deux chambres du Congrès américain ont approuvé jeudi soir des projets de budget 2010 pour l'administration Obama d'un montant d'environ 3.500 milliards de dollars.

A la Chambre des représentants, la résolution budgétaire a été adoptée par 233 voix contre 196.

Au Sénat, un peu plus tard dans la soirée, une résolution similaire a été adoptée par 55 voix contre 43. Le vice-président Joe Biden, dont c'est la prérogative, était venu présider la séance.

Aucun républicain à la Chambre ou au Sénat n'a voté pour le budget des démocrates.

Les deux versions doivent maintenant être conciliées.

Dans leurs résolutions, la Chambre et le Sénat proposent un niveau de dépenses légèrement inférieur à la proposition faite fin février par le président américain Barack Obama de plus de 3.600 milliards de dollars.

L'année budgétaire 2010 commence le 1er octobre prochain.

Le premier budget de l'administration Obama voté par le Congrès à majorité démocrate renforcée depuis les élections de novembre, doit servir de plan de dépenses afin de lutter contre la crise et à redresser l'économie américaine.

Les trois priorités du budget du président Obama et des démocrates du Congrès sont l'éducation, l'indépendance énergétique et la couverture santé.

Par ailleurs, conformément à la promesse de campagne de Barack Obama, le budget des démocrates intègre des réductions d'impôts pour 95% des Américains.

Dans le cadre du plan budgétaire, l'administration Obama et ses alliés démocrates du Congrès envisagent de réduire le déficit public de moitié d'ici à 2013.

La dette est actuellement estimée par le Bureau du budget du Congrès (CBO) à 1.845 milliards de dollars pour l'exercice budgétaire 2009-2010, soit l'équivalent de 13,1% du produit intérieur brut (PIB).

L'objectif de la majorité démocrate est de ramener ce dernier chiffre aux alentours de 3%.

Le président Obama a indiqué dans un communiqué diffusé depuis Londres après le vote de la Chambre que la "résolution budgétaire comprend notre priorité la plus fondamentale: un plan énergétique qui fera cesser notre dépendance envers le pétrole étranger et stimulera une nouvelle économie de l'énergie propre; un système éducatif qui rendra nos enfants compétitifs dans l'économie du 21e siècle; et une réforme de la couverture santé qui va s'attaquer aux coûts exorbitants pour les familles, les entreprises et le gouvernement".

De leur côté, les républicains et certains démocrates centristes se sont montrés très critiques, s'inquiétant de l'aggravation du déficit public.

Une vingtaine de démocrates à la Chambre et deux au Sénat ont voté contre la résolution budgétaire.

"Jamais, dans l'histoire de l'Amérique, si peu avaient voté si vite pour en endetter autant", a dit au cours des débats le représentant républicain Jeb Hensarling.

A la Chambre, une contre-proposition républicaine, qui aurait dépensé 4.800 milliards de moins sur 10 ans, a été rejetée.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine