NIGERIA

Projet d'amnistie pour les rebelles qui se rendent

Le président nigérian Umaru Yar'Adua a annoncé jeudi une série de mesures visant à renforcer la lutte contre les groupes armés qui sévissent dans le sud pétrolifère du pays, et évoqué un projet d'amnistie pour les rebelles repentis.

Publicité

AFP - La force commune police-armée déployée dans le sud pétrolifère du Nigeria pour combattre les violences perpétrées par des groupes armés dans la région sera dotée de nouveaux moyens plus efficaces, a annoncé jeudi le président nigérian Umaru Yar'Adua.

"Nous finançons et repositionnons la Joint Task Force (JTF) pour faire respecter la loi et rétablir l'ordre dans la région", a déclaré le chef de l'Etat au cours d'une réunion de la direction de son Parti démocratique du peuple (PDP).

Il a précisé que le Conseil national de sécurité se réunirait la semaine prochaine pour mettre au point de nouvelles règles d'engagement pour la JTF, qui bénéficiera de nouveaux fonds publics "afin de disposer des moyens adéquats pour faire respecter la loi et rétablir l'ordre".

Il a également évoqué un projet d'"amnistie" pour les membres de groupes armés "disposés à déposer les armes", sans plus de précisions.

La force commune est déployée depuis plus de cinq ans dans le delta du Niger pour protéger les intérêts pétroliers contre les groupes armés affirmant militer pour une meilleure répartition des richesses.

Ces groupes pratiquent les enlèvements à grande échelle et endommagent les installations pétrolières.

Les autorités les considèrent comme des voyous et voleurs de pétrole, dont les agissements coûtent cher au Nigeria.

Le vol de brut par des groupes armés, des pirates ainsi que leurs complices étrangers représente chaque année un manque à gagner de plusieurs millions de dollars pour le pays, membre de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et huitième producteur d'or noir au monde.

Les violences qui secouent le delta du Niger ont fait chuter en trois ans la production du Nigeria, passée de 2,6 millions de barils de brut par jour (b/j) en 2006 à 1,78 mb/j actuellement.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine