IMMIGRATION

Les demandeurs d'asile préfèrent la France au reste de l'Europe

Selon le rapport annuel de l'Office de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra), la France est redevenue en 2008 le premier pays destinataire des demandeurs d'asile en Europe, avec près de 45 600 demandes, dont 36 % ont été acceptées.

Publicité

AFP - La France est redevenue en 2008 le premier pays destinataire de demandeurs d'asile en Europe, avec 42.599 demandes déposées, soit une hausse de 19,9% par rapport à 2007, selon le rapport annuel de l'Office de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra) publié jeudi.

Sur ce nombre, 11.441 personnes ont été placées en 2008 sous la protection de l'Ofpra, soit un taux d'acceptation de 36% des demandes, contre 29,9% l'année précédente.

La France était jusqu'en 2006 la première destination des demandeurs d'asile en Europe, mais était passée en 2007 au deuxième rang, derrière la Suède. Elle a été en 2008 la troisième destination au monde, non loin des Etats-Unis et du Canada.

Les premières demandes d'asile ont augmenté de 13,7% (27.063 en 2008 contre 23.804 en 2007) tandis que les réexamens ont augmenté de 17,3%.

L'Ofpra, dont la tutelle est passée depuis novembre 2007 du ministère des Affaires étrangères à celui de l'Immigration, souligne que la demande d'asile en France en 2008 a été caractérisée par une augmentation de 49,4% du nombre de mineurs accompagnants.

En janvier, Brice Hortefeux, alors ministre de l'Immigration, avait déjà annoncé que la France avait retrouvé ce rang de premier pays européen en matière de demande d'asile.

Les Irakiens (très majoritairement chrétiens, 82,1% des demandes acceptées), les Erythréens (70,4%) et les Somaliens (56,4%) figurent parmi les demandeurs qui accèdent le plus facilement au statut de réfugié en France.

En 2008 il y a eu 21.525 personnes déboutées de leurs demande, contre 23.569 l'année précédente. Au cours des cinq dernières années, ils ont été 155.500.

Les premières nationalités pour les déboutés sont les Turcs, les Chinois et les ressortissants de la République démocratique du Congo (RDC).

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine