Accéder au contenu principal

Mikko Hirvonen donne du fil à retordre à Sébastien Loeb

Au terme de la première journée du rallye du Portugal, le pilote français (Citroën), quintuple champion du monde, pointe à la troisième place du classement général, à la tête duquel trône le Finlandais Mikko Hirvonen (Ford).

Publicité

AFP - Mikko Hirvonen (Ford Focus) était en tête du rallye du Portugal devant les Citroën C4 de Dani Sordo et Sébastien Loeb, vendredi soir à Faro, au bout d'une 1re journée très animée que Marcus Grönholm, pour son grand retour en WRC, a terminée à la 4e place provisoire.

Le grand Finlandais, dans sa Subaru rebaptisée Prodrive, le nom de l'écurie de David Richards, a signé quelques jolis chronos et même occupé brièvement la 2e place du rallye, derrière Sordo, en profitant de quelques petites erreurs des uns et des autres, Loeb compris.

Finalement, Hirvonen, quatrième leader de cette longue journée entamée jeudi soir par la super-spéciale de l'Estadio Algarve, l'est resté jusqu'au bout: "18 secondes d'avance sur +Seb+, ce n'est certainement pas assez, mais j'ai préféré les garder, même si cela m'obligera à ouvrir la route samedi", a dit le successeur de Grönholm chez Ford.

"Hirvo" est rentré à Faro avec des pneus arrière usés jusqu'à la corde. "Vous roulez beaucoup trop vite", a plaisanté Daniel Elena, le copilote de Loeb, après avoir examiné de plus près l'état des gommes italiennes de ses grands rivaux.

Sordo a eu le même problème qu'Hirvonen, des pneus arrière très entamés après deux boucles de trois spéciales disputées sur un sol très abrasif, en plein soleil, devant des dizaines de milliers de spectateurs ravis.

Leader à midi, le jeune Espagnol a aussi fait la même erreur que Loeb dans l'ES2 (Ourique 1), exactement au même endroit, quelques heures plus tard, dans ce qui était alors l'ES5 (Ourique 2): un freinage trop tardif, un tout-droit, et quelques secondes à attendre que la poussière se dissipe avant d'enclencher la marche arrière, pour ne pas tomber dans le fossé.

17 tonneaux au pays du Porto

"Troisième, c'est une position idéale pour samedi", a dit Loeb en fin de journée, lui qui comme souvent avait beaucoup mieux préservé ses pneus que ses jeunes collègues. Ceci lui a permis de signer ses deux temps scratch dans la dernière spéciale de chaque boucle (ES4 et ES7, Malhão 1 et 2).

"Quatrième, ce n'est pas si mal", a souri le "vieux" Grönholm, 41 ans. "On a eu un peu de mal avec les notes au début mais petit à petit je retrouve le rythme et on s'amuse bien". Sur sa Prodrive Impreza, il ne reste plus de Subaru qu'un logo sur la calandre, trois mois après le retrait de la marque japonaise.

Leader éphémère jeudi soir, Henning Solberg (Ford Focus) a d'abord reculé de la 1re à la 10e place, en une seule spéciale (ES2), puis a limité les dégâts. Pendant ce temps, son frère Petter se crachait dans les gants pour conserver la 5e place dans sa Xsara de collection, victorieuse en Corse en 2001.

Quant à Jari-Matti Latvala, meilleur temps dans l'ES2 et l'ES3, il a encore détruit une Ford Focus, dans l'ES4, alors qu'il menait le rallye, et établi un nouveau record de tonneaux (17) au pays du Porto. Une "super-latvalade" qui va encore une fois compliquer la tâche de Ford et surtout d'Hirvonen, pourchassé par deux chevrons sauvages.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.