MADAGASCAR

Rajoelina promet une présidentielle en octobre 2010

À l'issue des assises nationales qui se sont tenues, ce vendredi, à Antananarivo, le régime de transition dirigé par Andry Rajoelina a préconisé la tenue d'un référendum constitutionnel et d'un scrutin présidentiel d'ici à la fin de 2010.

Publicité

AFP - Les autorités de la transition à Madagascar ont proposé la tenue d'une élection présidentielle en octobre 2010, selon les recommandations adoptées vendredi à l'issue d'assises nationales à Antananarivo.

"Concernant les calendriers électoraux, sous réserve de l'adoption du projet de Constitution validée par la Conférence nationale, les assises recommandent les échéances suivantes: une Conférence nationale avant le 26 juin (2009), un référendum constitutionnel en septembre (2009), une élection présidentielle en octobre 2010", selon le texte adopté à l'issue des assises et transmis à l'AFP.

Le nouvel homme fort de Madagascar et président de la Haute autorité de transition (HAT), Andry Rajoelina, a déclaré dans son discours de clôture: "nous prenons acte que nous ne restons là (au pouvoir, ndlr) que pour 19 mois".

Lâché par l'armée, le président malgache Marc Ravalomanana, au pouvoir depuis 2002, a été contraint le 17 mars à transférer ses pouvoirs à un directoire militaire, qui les a remis quelques heures plus tard à M. Rajoelina, alors chef de l'opposition.

Ces transferts de pouvoir ont été validés par la Haute Cour constitutionnelle (HCC) malgache.

La communauté internationale a condamné cette prise de pouvoir et réclamé l'organisation "rapide" d'une élection présidentielle.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine