TENNIS - MIAMI

La Bélarusse Azarenka remporte la finale face à Serena Williams

La jeune Bélarusse Victoria Azarenka a battu la numéro un mondiale, Serena Williams, diminuée par un problème à la cuisse gauche, en finale du tournoi de Miami (6-3, 6-1). Il s'agit du premier titre important de sa carrière.

Publicité

AFP - La jeune Bélarusse Victoria Azarenka a remporté samedi le premier grand titre de sa carrière en dominant 6-3, 6-1 en finale du tournoi de Miami l'Américaine Serena Williams, N.1 mondiale, qui n'a pu défendre ses chances à cause d'un problème à la cuisse gauche.

La cadette des soeurs Williams, qui avait remporté cinq des six derniers titres à Key Biscayne avant samedi, a été handicapée tout le match par ce problème qui l'a fait boitiller.

L'Américaine portait un gros bandage sur cette cuisse et une partie du genou de la jambe gauche en entrant sur le court. "Je me suis fait mal en quart de finale et ça ne s'est pas amélioré ensuite. J'ai bien pensé au forfait, mais je n'aime pas ne pas jouer", a-t-elle expliqué.

Très faible au service (54% de premières balles et cinq doubles fautes), Serena Williams est parvenue à faire illusion en début de rencontre, jusqu'à 3-3, avant de lâcher le match pour ne plus inscrire qu'un seul jeu.

Azarenka a pu profiter de nombreuses fautes directes (34) de l'Américaine, sans avoir à tenter trop de choses (13 coups gagnants), pour cueillir sans difficulté la victoire au bout d'un match de pauvre qualité.

"Oh mon Dieu"

"Je n'ai pas fait attention à sa blessure, il fallait que je joue mon jeu et que je me concentre sur moi", a assuré la blonde et longiligne Azarenka (1,80 m, 60 kg), qui est née à Minsk mais réside aux Etats-Unis, dans l'Arizona.

Réalisant que le succès était au bout de sa raquette, la Bélarusse a commis une double faute, sa 7e de la rencontre, sur sa deuxième balle de match, avant de s'imposer à la troisième. "J'étais comme tétanisée. Mais je trouve que pour une première grande finale, je me suis bien contrôlée", a-t-elle expliqué.

Ses "Oh mon Dieu", "Oh mon Dieu" répétés sur le court trahissaient aussi la surprise et l'émotion d'une jeune première.

Il s'agit en effet de la plus belle victoire de la jeune femme de 19 ans, qui n'avait gagné que deux petits tournois dans sa carrière professionnelle, tous cette saison (Brisbane et Memphis). Avec ce succès de prestige, elle va devenir N.8 mondiale à la publication du prochain classement WTA, lundi.

Serena Williams est pour sa part assurée de rester N.1 mondiale, pour la 71e semaine de sa carrière.

"C'était déjà un grand honneur de rencontrer Serena en finale, ça l'est encore plus de gagner contre elle. Cette saison, j'ai vraiment commencé à croire en moi", a souligné Azarenka, alors que Serena Williams assurait: "Mon problème n'est pas une excuse, tout le mérite revient à Victoria".

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine