FORMULE 1

Jenson Button s'élancera en pole position du Grand Prix de Malaisie

Jenson Button s'élancera en tête du Grand Prix de Malaisie de Formule 1, dimanche, au volant de sa Brawn GP. Une semaine après le Grand Prix d'Australie, le pilote britannique signe sa deuxième pole position consécutive.

Publicité

AFP - Après sa victoire en Australie pour la première course de la saison, Jenson Button a confirmé samedi à Sepang l'excellent niveau de sa Brawn GP, qui partira dimanche en pole position du Grand Prix de Malaisie de Formule 1.

Déjà auteur de la pole position à Melbourne, le Britannique se voyait pourtant samedi matin derrière Ferrari et Red Bull. "On n'avait pas un bon rythme. On a fait beaucoup de réglages pour bien qualifier la voiture", avait déclaré Button.

Mais sur un circuit où il a atteint le premier podium de sa carrière, Button est finalement redevenu optimiste. "Pour le moment, je suis en bonne position: deux poles et une victoire !", a constaté Button.

Toyota, très rapide à Sepang, veut toutefois contester sa suprématie. L'Italien Jarno Trulli, était tout sourire après les qualifications samedi, où il a signé le deuxième chrono, et surtout très ambitieux.

"C'est dommage de perdre la pole pour quelques centièmes, mais c'est la course", a-t-il souligné d'emblée. Toyota est "uniquement là pour gagner cette saison", "peu importe que ce soit Timo (Glock) ou moi", a affirmé l'Italien.


Ferrari déçoit

Le troisième meilleur temps des qualifications, Sebastian Vettel (Red Bull), perdra dix positions à la suite d'une pénalité infligée par la Fédération internationale de l'automobile (FIA) dimanche, pour avoir provoqué un accident avec Robert Kubica (BMW Sauber) en Australie.

Le coéquipier de Button, Rubens Barrichello, auteur du quatrième temps, sera également rétrogradé de cinq places, pour avoir dû changer sa boîte de vitesses dans la nuit de vendredi à samedi. Brawn GP, qui avait réalisé le doublé à Melbourne, aura du mal à reproduire l'exploit en Malaisie.

La contre-performance des qualifications est l'oeuvre de Ferrari. Ses pilotes Felipe Massa et Kimi Räikkönen, qui semblaient extrêmement rapides vendredi aux essais libres, ont beaucoup déçu. Massa, grand perdant du jour, s'élancera en 16e position. Räikkönen, vainqueur ici même l'an dernier, sera septième sur la grille.

"C'est un gros changement par rapport à ce que nous attendions. Hier, Ferrari semblait être plus rapide, a observé Button. Mais les Ferrari ne vont pas rester là longtemps."

Autres écuries attendues, BMW Sauber et Renault n'ont pas répondu aux attentes suscitées. Robert Kubica, par la grâce des deux pénalités de Vettel et Barrichello, partira toutefois sixième. Son coéquipier Nick Heidfeld ne gagne qu'un place (10e). Fernando Alonso (Renault), malade depuis le début du week-end, sera lui 9e sur la grille.


La pluie attendue

Les McLaren-Mercedes, au coeur d'une polémique nourrie en Malaisie, ont confirmé leur faible niveau de performance, le champion du monde Lewis Hamilton ne s'élançant qu'en douzième position, juste devant son coéquipier Heikki Kovalainen.

La météo pourrait toutefois perturber cette nouvelle hiérarchie. "On attend de la pluie pour demain. S'il pleut fort, les cartes peuvent être redistribuées", a pronostiqué Trulli.

Vettel, qui partira de la 13e place, pense remonter pourvu qu'il pleuve, alors que des averses sont tombées samedi soir sur Sepang. "Cela me rendra les choses plus faciles", a-t-il déclaré.

Button, lui, "espère qu'il fera sec". "Ce soir, on va beaucoup réfléchir à la configuration pluie, car on n'a jamais conduit la voiture sous la pluie", a-t-il remarqué.

Le Français Sébastien Bourdais a placé sa Toro Rosso en 15e position, quand son coéquipier, le débutant suisse Sébastien Buemi, partira dernier.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine